Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Une année 2010 qui ne fait pas de vagues

« SNCM500 000 places de plus que l’an dernier vers la Corse, c’est la hausse de capacité annoncée par la compagnie française pour 2010. Raisons de cette montée en puissance : le démarrage des rotations quotidiennes du navire à grande vitesse, dès le 2 avril (l’an dernier, le bateau n’était passé en service quotidien que début juillet, assurant des rotations le week-end entre mi-avril et

SNCM

500 000 places de plus que l’an dernier vers la Corse, c’est la hausse de capacité annoncée par la compagnie française pour 2010. Raisons de cette montée en puissance : le démarrage des rotations quotidiennes du navire à grande vitesse, dès le 2 avril (l’an dernier, le bateau n’était passé en service quotidien que début juillet, assurant des rotations le week-end entre mi-avril et fin juin) et le positionnement à l’année du car-ferry Corse sur la ligne Bastia-Nice. Côté navires, le NGV Liamone, cédé à une compagnie polynésienne, est remplacé cette saison par un navire à grande vitesse affrété auprès d’un transporteur grec. Sans doute baptisé Liamone II, il sera positionné au départ de Nice. La compagnie compte en outre se séparer de trois autres bateaux cette année : le Napoléon Bonaparte, le Corse et l’Île de Beauté. Un projet de renouvellement de la flotte serait toutefois à l’étude.

www.sncm.biz

CORSICA FERRIES

La compagnie met en vente, cette année, 5,83 millions de places entre la France continentale et la Corse, soit 750 000 de plus qu’en 2009. L’offre s’accroît particulièrement au départ de Toulon, avec 1 992 traversées programmées (+ 22,6 % par rapport à 2009) et 3,73 millions de sièges en vente (+ 20,3 %), tandis qu’elle augmente plus modérément au départ de Nice (+ 6 % en nombre de places, + 8 % en termes de traversées). Après la mise en service du Mega Express V, l’an dernier, au départ de Toulon (qui explique en grande partie la progression de trafic constatée en 2009), c’est le Sardinia Vera, cargo mixte de 600 passagers et 200 véhicules, qui rejoint cette année les lignes Corse-France continentale.

www.corsicaferries.biz

MOBY LINES

L’arrivée de la compagnie italienne sur le marché de la desserte maritime de la Corse au départ du continent est la grande nouveauté de l’année. Le Moby Corse, ex-Pont l’Abbé de Brittany Ferries pouvant transporter 1 200 passagers et 450 véhicules, effectuera quatre rotations par semaine entre Toulon et Bastia, à partir du 1er avril (trois traversées de nuit et une de jour, d’une durée de 10 heures).

agency.mobylines.fr

CMN-LA MÉRIDIONALE

La compagnie, qui ne dispose que de navires mixtes (passagers et fret), propose 20 traversées par semaine au départ de Marseille vers les ports d’Ajaccio, Bastia et Propriano. Elle prépare l’arrivée d’un nouveau bateau (200 voitures et 750 passagers), actuellement en construction, et dont la livraison est prévue pour mars 2011. Il sera exploité sur la ligne Marseille-Bastia à la place du Kalliste. Sur le plan commercial, la Méridionale dit avoir décidé, dans le « contexte économique difficile », de « mutualiser ses efforts et de travailler en partenariat » avec la SNCM. Un nouveau progiciel commun aux deux compagnies, dans lequel les agences trouveront l’ensemble de l’offre, est ainsi en cours de paramétrage. Parallèlement, la compagnie met en place cette année de nouvelles offres traversées + hébergement, baptisées forfaits Sérénité.

www.lameridionale.fr

P et O FERRIES

La compagnie propose pour les passagers 24 traversées par jour entre Calais et Douvres, à bord de cinq navires mixtes. Mais elle prépare la mise en service de deux nouvelles unités, les plus grandes jamais construites pour cette ligne (212 mètres de long, 360 ME d’investissement), qui doivent être livrées en décembre 2010 et septembre 2011. Elles viendront remplacer les actuels Pride of Calais et Pride of Dover. La ligne entre Bilbao (Espagne) et Portsmouth (Angleterre) cessera en revanche d’être exploitée en septembre prochain.

www.poferries.fr

NORFOLKLINE

Le transporteur relie, en 1 h 45, Dunkerque à Douvres 24 fois par jour. Attention : les navires sont réservés aux passagers avec véhicules : pas de piétons ou de groupes en autocar.

www.norfolkline.fr

SEA FRANCE

Toujours en difficulté après une année noire en 2009, la compagnie n’annonce pas de nouveautés en 2010, mais assure maintenir la voilure, avec des capacités et des fréquences identiques à celles de l’an dernier.

www.seafrance.com

LD LINES

Des trois lignes ouvertes l’an dernier, seule celle entre Boulogne et Douvres, commencée en février 2009, reste exploitée aujourd’hui. C’est le Norman Bridge, nouvel arrivé dans la flotte, qui assure cette desserte depuis le 18 mars, en remplacement du Norman Spirit, désormais positionné sur la ligne que la compagnie a ouverte entre Ostende (Belgique) et Ramsgate (Royaume-Uni). Les rotations entre Dieppe et Douvres, lancées en février 2009, ont quant à elles été arrêtées dès le mois de juillet, « fautes de volumes suffisants », tandis que la route entre Cherbourg et Rosslare (sud-est de l’Irlande) a fait, dès son démarrage, l’objet d’un accord commercial avec Celtic Link Ferries, qui en assure l’exploitation. Sur le segment entre Le Havre et Portsmouth (sud de l’Angleterre), après le Norman Arrow, plus grand catamaran rapide opérant sur la Manche, mis en service en juin dernier, c’est désormais le Norman Leader qui est attendu, dont la mise à l’eau pourrait intervenir en 2011, plutôt que fin 2010. Enfin, la compagnie maintient son projet de création, cette année, d’une ligne entre Saint-Nazaire et Gijón (Espagne), accessible aux passagers.

www.ldlinesagent.com

CELTIC LINK FERRIES

La compagnie irlandaise a commencé en octobre 2009 l’exploitation de la route Cherbourg-Rosslare, avec 2 à 3 rotations par semaine. Elle y a positionné le Norman Voyager, navire pouvant accueillir 800 passagers et 200 voitures, affrété auprès de LD Lines. Les traversées entre Cherbourg et Portsmouth, débutées au même moment, sont en revanche suspendues en raison de « problèmes politiques avec le port de Portsmouth ».

www.celticlinkferries.com

BRITTANY FERRIES

Nouveauté 2010, le Cap Finistère, flambant neuf, opérera au départ de Cherbourg à partir du 22 mars, tandis que le Barfleur a effectué sa dernière liaison Cherbourg-Poole le 1er février. Le Cap Finistère relie, en 35 heures environ, le port du Cotentin à Santander (nord de l’Espagne) via Portsmouth. Conçu comme un véritable « ferry de croisière » (il possède 814 couchettes, une piscine, un night-club…), il peut accueillir 1 595 passagers et 700 voitures. Un bateau qui permet à la compagnie de doubler ses capacités à destination de l’Espagne (la route Cherbourg-Portsmouth-Santander s’ajoute à celle entre Roscoff et Santander via Plymouth, déjà existante en 2009 et opérée par le Pont Aven) mais aussi d’embarquer les passagers souhaitant s’y rendre avec leur voiture (ce qui n’était pas le cas jusqu’alors). Ces traversées sous forme de minicroisières sont aussi le support d’une nouvelle offre de séjours et d’autotours en Espagne, et d’escapades au Royaume-Uni et en Irlande.

www.brittany-ferries.fr/agents

IRISH FERRIES

Pas de changement par rapport à 2009 pour la compagnie irlandaise, qui propose toujours jusqu’à quatre traversées hebdomadaires au départ de Cherbourg (toute l’année) ou de Roscoff (de mai à septembre) vers le port de Rosslare à bord du Oscar Wilde (1 458 pax et 580 voitures).

www.irishferries.fr

CONDOR FERRIES

C’est la seule compagnie à proposer des traversées avec voiture vers Jersey et Guernesey, depuis l’arrêt de HD Ferries en septembre 2008 (sa seule concurrente, Corsaire, n’embarque que des passagers piétons, entre avril et septembre). Comme l’an dernier, la compagnie exploite, entre Saint-Malo et les îles anglo-normandes, un car-ferry conventionnel ainsi que trois car-ferries à grande vitesse, dont les Condor Vitesse et Condor Express, qui peuvent transporter 750 passagers et 185 voitures (ils relient la cité corsaire aux îles anglo-normandes en 1 h 15, avant de poursuivre vers le Royaume-Uni). Desserte toute l’année, mais fréquences renforcées en été (jusqu’à cinq départs par jour vers les deux îles).

www.condorferries.fr

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique