Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Un été 2021 « décevant » pour les voyagistes français

Le variant Delta a joué les trouble-fêtes cet été, pour les voyageurs comme pour les voyagistes.

Après un été 2020 marqué par un retrait de -50% du trafic versus 2019, l’été 2021 s’est avéré décevant, selon le Syndicat des entreprises du tour-operating (Seto). Au cours de la période du 1er mai au 31 août 2021, les TO membres du Seto affichent un recul de -48% sur deux années.

La Grèce s’impose comme la destination « grande gagnante », tandis que la France et l’Espagne (Baléares et Canaries comprises) ont très bien tiré son épingle du jeu. « Ce qui nous a manqué, ce sont la Tunisie, le Maroc et la Turquie », relève René-Marc Chikli, président du Seto.

Long-courrier : la République Dominicaine au top

Sur le long-courrier, hormis la République Dominicaine qui résiste depuis le début de la crise, le choix s’est avéré restreint en termes de destinations. L’Asie et les Etats-Unis manquaient toujours à l’appel cet été. Quant aux territoires ultra-marins, plébiscités par les voyageurs en début de saison, ils ont subi de plein fouet les restrictions sanitaires intervenues début août. Les Antilles commencent à reprendre des couleurs, notamment depuis l’avis positif du Seto le 17 septembre.

« Les gens veulent voyager, ils ne demandent que cela cet hiver », martèle le président. Mais dans des conditions bien particulières. « Le consommateur décide le plus tard possible, et souhaite obtenir la garantie du remboursement », souvent à 15 jours du départ. « Ces tendances perdureront, je pense. Les conditions de vente, avec le Covid, vont énormément changer. » Il faudra donc, pour les voyagistes, retravailler en conséquence avec les destinations et les partenaires.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique