Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Un anniversaire… tropical !

Pour fêter dignement la 25e édition du Championnat des vendeurs, l’équipe de L’Echo touristique a emmené 74 vendeurs, chauffés à blanc, à Salvador de Bahia, au Brésil. Pour la deuxième fois, Sylvie Cron (Globe Travel/Thomas Cook, à Bordeaux) a remporté le titre.

D’année en année, le Championnat des vendeurs de l’Echo touristique fait de plus en plus fort. Pour célébrer comme il se doit la 25e édition de la compétition créée en 1979, il fallait que la destination soit, cette année, exceptionnelle.

Placée sous la houlette experte du commissaire Philippe Reibec, l’équipe organisatrice a donc accueilli les 74 finalistes du 25e Championnat, dans le site mythique de Salvador de Bahia et de sa fameuse baie, du 16 au 23 mars. Dans une ambiance très chaleureuse, rythmée par des batucadas endiablées et de virevoltantes initiations à la capoeira, nos candidats ont pu mesurer pendant une semaine leurs connaissances, tout en profitant de superbes excursions dans la jungle bahianaise verdoyante pour améliorer leurs connaissances sur le Brésil.

Après un voyage d’une dizaine d’heures, c’est sous un magnifique lever de soleil rosé, qui chauffait doucement les cocotiers (20° à 5 h 30 du matin !), que la petite troupe encore ensommeillée a découvert la région de Bahia. Après un sympathique cocktail de bienvenue (un cockitail, comme disaient certains guides du réceptif Bahia Trip…), le reste de la journée, au Sofitel Costa de Sauipe, a été mis à profit pour récupérer du voyage ou pour goûter la douce tiédeur d’un océan aux vagues vivifiantes.

Des talents pas que sportifs

Dès le lendemain matin, place au travail. Les vendeurs se sont retrouvés pour participer au workshop des seize partenaires. Trois heures intenses ! L’équipe de l’Echo touristique en a profité pour présenter, pour la première fois, un atelier qui a permis de faire mieux connaissance avec les champions et de glaner ça et là quelques ficelles du métier…

Mais le Championnat est aussi une compétition, et la 25e édition a, là encore, innové. Après le traditionnel questionnaire écrit, qui a permis à chacun de se chauffer, les lauréats ont dû s’atteler pour la première fois à un redoutable quiz, façon Que le meilleur gagne, et ont constaté ainsi, en temps réel, quel était l’état de leurs connaissances en matière de culture touristique. Une nouveauté ludique mais terrifiante… qui a mis en évidence quelques lacunes !

Après la tête, les jambes ! Tout ce petit monde a rejoint le plan d’eau de l’hôtel, pour les traditionnelles olympiades. Une escouade d’arbitres, arborant le maillot du Brésil, a départagé les équipes, qui se sont affrontées dans des épreuves aussi variées qu’inattendues : pyramide humaine, pédalo, surf tracté, fléchettes, mur d’escalade, volley, mais aussi concours de peinture les yeux bandés pour les Rembrandt en herbe ! Les talents n’étaient pas que sportifs.

Les vendeurs ont également pu confronter leur verve, lors de la traditionnelle soirée du Cabaret de l’Echo ! Sous le haut patronage de la sympathique équipe de comédiens de Bergson Productions, ils ont produit un spectacle haut en couleurs, avec pêle-mêle un Full Monty très hot, un défilé de haute couture bahianaise, des chansons originales, et une parodie de Questions pour un champion !

De la capoiera aux offrandes à la déesse de la mer

Clou de la manifestation, la grande finale du Championnat n’a pas manqué d’apporter son lot d’émotions. Les trois meilleurs vendeurs, sélectionnés pendant les demi-finales, se sont attelés à un véritable exercice ce style : simuler une vente de voyages en un quart d’heure montre en main, dans une agence reconstituée plus vraie que nature ! Forte de son expérience d’ancienne championne, Sylvie Cron, de l’agence Globe Travel (Thomas Cook) de Bordeaux, s’est imposée en proposant un séjour au Mexique. Dommage que, comme les deux autres finalistes, Edwige Landreau et Audrey Mazmanian, elle n’ait pas su conclure la vente… Ce qui ne l’empêche pas de repartir avec 2 500 E en poche !

Entre travail et détente, ce championnat, très grand cru, a aussi permis aux 74 chanceux de découvrir la richesse de la culture brésilienne, et surtout la musique envoûtante et hypnotique de Timbalada et des Fils de Gandhi. Et certains vendeurs n’ont pas hésité à payer de leur personne, en se joignant aux impressionnants danseurs de capoeira, ce magnifique art martial brésilien inventé par les descendants d’esclaves. Dans une tout autre ambiance, empreinte d’une superbe poésie nocturne, nos lauréats ont également sacrifié au rituel d’offrandes à la déesse de la mer Iemanja. L’image des vagues, éclairées par la lune et emmenant au large les roses blanches sous l’oeil de la déesse, restera sans nul doute un grand souvenir.

Une dimension écologique

Cette virée au Brésil fut aussi l’occasion, pour l’équipe de l’Echo, de proposer un magnifique cocktail d’excursions. L’architecture de la vieille ville de Salvador, avec ses chatoyantes églises coloniales et ses fameux azulejos, a fortement marqué les esprits, à moins que ce ne soient les nombreux marchands de havaianas (les tongs brésiliennes)… et les vendeurs ambulants, qui ont rapidement lié connaissance avec nos lauréats !

La fibre écologique n’a pas été oubliée. Lors d’une journée écotouristique, les candidats ont pu se prendre quelques heures pour Indiana Jones, en alternant trek dans la jungle, descente en tyrolienne perchée à la cime des arbres, ou course en canoë dans les rapides de la rivière ! Enfin, la balade en goélette, dans la Baie de Tous-les-Saints, couronnée par une journée de plage, a été l’occasion pour certains de rejouer le match de foot France-Brésil… mais a surtout permis aux adeptes du farniente et du bronzage de se remettre de la fatigue de nuits très courtes et arrosées de caipirinha !

Cette superbe 25e édition s’est achevée dans l’élégance et la liesse, lors du traditionnel dîner de gala, qui a été couronné cette année par un feu d’artifice féerique !

En attendant de connaître la destination du 26e Championnat, tous les lauréats (et les autres…) pourront redécouvrir la chaude ambiance du Brésil, grâce au compte rendu tout en images, qui paraîtra dans le numéro du 29 avril de l’Echo touristique, et sur notre site www.lechotouristique.com. Un grand bravo à tous et à l’année prochaine !

%%HORSTEXTE:1%%%%HORSTEXTE:2%%%%HORSTEXTE:3%%%%HORSTEXTE:4%%%%HORSTEXTE:5%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique