Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

TUI Travel garde confiance

Le groupe allemand, premier voyagiste européen, table sur une amélioration de son résultat en 2009 même si les filiales françaises connaissent un hiver difficile

TUI a dégagé l’an dernier un bénéfice d’exploitation de 602M€, en hausse de 30% pour un chiffre d’affaires en hausse de 14% à environ 25 milliards d’euros. Le groupe a toutefois essuyé une perte au niveau du net, de 142M€, en raison de restructurations à la suite du rachat du britannique First Choice.  Pour l’exercice en cours, TUI pense livrer un résultat net positif mais subira une baisse de son bénéfice d’exploitation,  selon son patron Michael Frenzel. Dans le tourisme, en regroupant le voyagiste TUI Travel, la composante hôtellerie TUI Hotels and Resorts et son activité croisières, TUI a dit s’attendre à une stabilité au niveau opérationnel, et même à une augmentation des résultats. Le voyagiste a annoncé de son côté en Grande-Bretagne ses résultats sur le dernier trimestre de l’année civile 2008, faisant état d’une perte nette part du groupe de 66,6 millions de livres (72M€), réduite de 34% sur un an. TUI Travel a toutefois fait état d’un renforcement des réservations pour la saison hivernale en cours, par rapport à son précédent rapport d’activité publié le 5 février. Pour l’été, les réservations sont en baisse de 7% sur les quatre dernières semaines. Le groupe ayant réduit ses capacités, il a 14% de séjours en moins à proposer par rapport à l’an dernier en Grande-Bretagne et 17% de moins en  Allemagne. TUI Travel espère légèrement améliorer ses résultats annuels à périmètre constant après avoir enregistré une perte d’exploitation de 28,4 millions de livres au premier trimestre contre 34,9 millions un an plus tôt. Le groupe est par ailleurs sur le point de conclure un accord de coopération avec la compagnie aérienne Air Berlin qui devrait concourir à ce mieux. Sur le marché français où le groupe NF, filiale de TUI Travel, subit l’impact de la crise antillaise et à Madagascar, les résultats devraient  en revanche noircir le tableau. Pour la saison d’hiver,  la France accuse un retard de 13% en  passagers et de 7% en chiffre d’affaires. Le prix moyen de vente  reste en hausse de 7%.Les réservations  estivales s’affichent au 15 mars en baisse de 23% en cumulé depuis le 1er octobre et de 25% pour les quatre dernières semaines par rapport à la même période l’an dernier. Au global, l’activité estivale est en retard de 23% en nombre de passagers et de 20% en chiffre d’affaires  avec un prix de vente moyen en hausse de 4%.

Dans la même rubrique

Laisser un commentaire