Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

TourCom crie au loup Okipi

Richard Vainopoulos met en alerte les voyageurs contre l’agence en ligne qui poursuit ses activités alors que sa maison mère, le groupe CCEE (Forfait Flash), a déposé son bilan début juin.

Le président de TourCom défend les intérêts de « ses » agences, mais aussi ceux des consommateurs, sans prendre de gants bien sûr : « L’agence de voyages en ligne « Okipi » abuse des centaines de voyageurs en profitant de la libéralisation européenne », assure Richard Vainopoulos. « Elle s’est récemment installée à l’étranger pour ne pas être soumise au droit français, un des droits les plus protecteurs d’Europe pour les consommateurs. Une tentation et un risque de plus en plus grand depuis la libéralisation des services en Europe. »

Le réseau évoque le cas d’un client ayant réservé un magnifique week-end en Catalogne, qui aurait du payer en arrivant à l’hôtel une seconde fois sa réservation. Le réseau assure que l’association UFC-Que choisir vient de recevoir six réclamations officielles de la part de victimes du même prestataire. Même si le groupe CCEE installé à Barcelone et titulaire d’une double licence franco-espagnole, est en liquidation judiciaire depuis le 9 juin, son agence Okipi n’en poursuit pas moins ses réservations… « dans le vide », ajoute Richard Vainopoulos.

« Il est donc indispensable d’attirer l’attention des pouvoirs publics sur le renforcement des garanties que les agences étrangères, et notamment frontalières, doivent apporter aux consommateurs français. »

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique