Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Sondage VVF : la dégradation du pouvoir d’achat pèse sur les projets de vacances

C’est ce qui ressort de l’étude menée par VVF pour mesurer l’impact de la conjoncture sur les projets de vacances des Français.

Régulièrement, VVF prend le pouls des projets de vacances des Français pour évaluer l’impact de la conjoncture sur leurs décisions à ce sujet. Et depuis la dernière enquête, menée au mois de septembre, la dégradation du pouvoir d’achat est ressentie plus vivement. La hausse du prix des carburants pèse ainsi sur le budget vacances de près d’un Français sur 2, ses conséquences s’aggravent, note VVF. Deux tiers des vacanciers devront faire des économies plus drastiques pour pouvoir partir. Les skieurs, de leur côté, craignent des augmentations de forfaits et privilégient davantage les stations plus abordables. Autant d’incertitudes qui contraignent les vacanciers à faire certains arbitrages. Reste que 48% des Français ont prévu de partir en cette fin d’année (vs 54% en 2021). 21% d’entre eux sont encore incertains et cela dépendra pour une grande majorité de leur budget (53%).

39% des Français revoient le budget à la baisse

La question du pouvoir d’achat est centrale dans le quotidien des Français et une dégradation sévère de ce dernier pourrait amener 42% des répondants à renoncer à leurs vacances cet hiver, indique l’étude. Vient ensuite la perspective de grèves dans le secteur des carburants avec 40% des vacanciers qui ne prendraient pas le risque de partir sans être sûrs de pouvoir rentrer chez eux. Le Covid n’a en outre pas disparu des préoccupations des Français et en cas de recrudescence de l’épidémie, 31% renonceraient à voyager. La guerre en Ukraine recueille 11% des suffrages.

21% de ceux qui prévoient de partir déclarent néanmoins que rien ne les ferait renoncer à leurs vacances. Pour 1 Français sur 2, le budget sera identique à l’an dernier. En revanche, 39% le revoient à la baisse contre seulement 11% qui vont l’augmenter pour conserver des prestations identiques ou supérieures à l’hiver 2021. 71% de ceux qui partiront pour ces vacances de fin d’année déclarent qu’ils devront faire des économies.

Par rapport à l’été dernier, les économies sont plus drastiques sur la quasi-totalité des postes notamment sur l’hébergement et la destination sélectionnée.


VVF Ingénierie est un cabinet-conseil, spécialiste d’études et de conduite de projet d’équipements touristiques durables filiale de VVF). Questionnaire administré en ligne du 14 au 23 novembre 2022 auprès d’une population âgée de 18 ans et plus, 4 082 répondants, dont 18 % ayant déjà loué chez VVF au cours des 10 dernières années.

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique