Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

SeaFrance : la CFDT Maritime-Nord passe dans le camp des accusés

« La CFDT Maritime-Nord, qui défend le projet de Scop, a été pour la première fois désavouée hier par le siège national de la CFDT, qui l’accuse de porter « une lourde responsabilité » dans la situation de la compagnie. »

A trois jours de la décision définitive du tribunal de commerce sur l’avenir de SeaFrance, l’heure est désormais au grand déballage.
 
La CFDT Maritime Nord, syndicat majoritaire de la compagnie, fait l’objet depuis hier de violentes critiques. La plus spectaculaire est venue de la confédération nationale de la CFDT elle-même, qui a accusé les responsables CFDT de SeaFrance de porter "une lourde responsabilité" dans la situation de la compagnie.
 
Dans un communiqué, elle a exprimé son "désaccord" avec ces responsables syndicaux "qui n’ont pas voulu examiner d’autres projets [de reprise] dont ceux de LDA-DFDS". "C’est une erreur grave, il y avait des possibilités de sauvegarder un maximum d’emplois", poursuit-elle.
 
La CFDT de SeaFrance, au contraire, s’emploie depuis des mois à ne soutenir que le projet de Scop, dont elle est l’initiatrice. Mais la réunion d’hier (Etat, SNCF, promoteurs de la Scop) n’a pas permis de faire avancer le dossier, selon les représentants des salariés.
 
A cela "s’ajoutent des soupçons sur des pratiques obscures et frauduleuses des responsables CFDT de SeaFrance, que relaient les médias aujourd’hui", poursuit la confédération. Ces soupçons s’appuient sur un rapport de la Cour des comptes de 2009, qui relevait l’emprise du syndicat en matière de recrutement, ainsi que sur l’ouverture, mi-avril 2010, d’une enquête pour "abus de confiance".

 

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique