Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

SeaFrance : au moins 300 lettres de licenciement envoyées

Le CE de la compagnie de ferries SeaFrance a voté contre le plan social proposé par la SNCF.

Plus de 300 lettres de licenciement devaient être adressées, hier, aux salariés de SeaFrance n’ayant pas souhaité être reclassés. Le CE de la compagnie de ferries a voté contre le plan social proposé par la SNCF, déclenchant les procédures de licenciement par le mandataire judiciaire.

Les élus ont voté à l’unanimité contre "parce que les engagements du gouvernement et de la SNCF n’ont pas été respectés. Nous, ce qu’on souhaite, c’est que le PSE soit renégocié et discuté correctement", a déclaré à l’AFP Eric Vercoutre, secrétaire général du comité d’entreprise et leader de la CFDT Maritime Nord. Selon la SNCF, la moyenne des indemnités de licenciement atteint 60 000 euros bruts.

Sur les 872 salariés de SeaFrance, liquidé le 9 janvier, 200 ont manifesté leur intérêt pour les postes proposés par la SNCF, 150 sont pour l’instant "protégés" car titulaires, par exemple, d’un mandat syndical, 150 sont maintenus pour la procédure de liquidation et 53 salariés sont des cheminots, automatiquement repris par la SNCF.

Parallèlement, les concurents de SeaFrance sur le transmanche ont déjà réajusté leurs capacités. Louis-Dreyfus Armateurs, associé à DFDS, a également annoncé son intention de démarrer une liaison Calais-Louvres "trés rapidement". Le groupe, qui a déposé une demande d’autorisation d’escale, pourrait embaucher 230 navigants et 70 sédentaires à Calais et Dieppe.
 

 

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique