Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Qui sont les patrons européens les mieux payés dans le voyage ?

Skift a mené une étude pour établir un classement des patrons du tourisme les mieux rémunérés en Europe. Sans surprise, l’aérien et l’hôtellerie sont très bien représentés.

carnet de l'entreprise

Le PDG d’Amadeus, Luis Maroto, est le dirigeant européen le mieux rémunéré parmi les principales entreprises de voyages du Vieux Continent en 2017. Il a empoché 5,6 millions de dollars l’année dernière de la part de l’entreprise madrilène. Willie Walsh, le patron de British Airways et de la société mère d’Iberia, IAG, occupe la deuxième place de ce classement, avec 5,3 millions de dollars. Suivi de Carsten Spohr, un autre patron de compagnie aérienne (Lufthansa), avec 4,9 millions de dollars.

Sur les 23 PDG pris en compte par notre confrère Skift, neuf évoluent dans l’industrie du transport aérien et neuf dans le secteur de l’hôtellerie, parmi lesquels Sébastien Bazin d’AccorHotels (voir le tableau ci-dessous). Dans ce classement, on s’aperçoit que l’écart est relativement faible entre le plus haut et le plus bas, en particulier par rapport aux entreprises américaines.

Les Etats-Unis loin devant

Si le salaire de Willie Walsh ou celui de Carsten Spohr pourrait sembler scandaleux à beaucoup, IAG et Lufthansa ont été bien plus rentables qu’American Airlines et United Airlines en 2017. Pourtant, ces deux transporteurs américains ont versé à leurs PDG pas moins de 12,2 millions de dollars et 9,6 millions de dollars, respectivement.

Situé en bas de ce classement, Bjørn Kjos, le dirigeant de Norwegian, a été rétribué 300 000 $ en 2017. Mais il est également l’actionnaire majoritaire de HBK Holding AS, qui détient 26,8% de Norwegian…

Michael O’Leary, le PDG de Ryanair, pourrait également paraître relativement sous-payé, mais ayant été en charge de la compagnie aérienne depuis 1994, il a accumulé une participation de 4% dans la société estimée à 897 millions de dollars.

Des avantages parfois… exorbitants !

Outre les avantages comme l’assurance maladie et une voiture de société, il existe des avantages en nature intéressants dans les rapports de rémunération des entreprises.

InterContinental Hotels Group (IHG), par exemple, a remis au nouveau PDG Keith Barr un paiement de 900 000 $ pour couvrir « les coûts de son déménagement vers le Royaume-Un ».

József Váradi, de Wizz Air, lui n’a pas été aussi « chanceux ». Il a reçu « six billets aller-retour gratuits utilisables sur le réseau routier du groupe », d’une valeur estimée à 934 dollars (800 euros).

carnet de l'entreprise

carnet de l'entreprise

carnet de l'entreprise