Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Saint-Lazare : une panne géante sème la pagaille

Le trafic était totalement interrompu ce matin suite à une panne de signalisation exceptionnelle. La direction de la SNCF a indiqué que la panne avait été identifiée et réparée en milieu de matinée, amorçant ainsi la reprise progressive de la circulation.

carnet de l'entreprise

Une panne de signalisation a totalement interrompu le trafic mercredi matin à la gare parisienne de Saint-Lazare, fréquentée chaque jour par 450 000 voyageurs. « Un gros pépin », d’après un porte-parole de la SNCF, qui a conduit le transporteur à recommander aux passagers des lignes des lignes desservant Saint-Lazare (L, J, Intercités et TER Normand) de « reporter leurs déplacements ». Les équipes techniques sont à pied d’oeuvre depuis 02H30 « pour effectuer les recherches et les réparations nécessaires », a fait savoir le transporteur. Des “gares terminus temporaires” sont créées à La Défense, Houilles-Carrières-sur-Seine, La Garenne Colombes et Argenteuil. Parallèlement, de grosses perturbations étaient signalées ce matin sur les lignes A (notamment vers l’aéroport de Roissy), C et D du RER.

« On ne sait pas quelle est l’origine de cette panne exceptionnelle qui bloque la signalisation au départ et à l’arrivée de la gare Saint-Lazare », indiquait en début de matinée Alain Krakovitch, directeur général de SNCF Transilien sur BFM TV. La SNCF « n’exclut aucune possibilité » : ça peut être une panne liée aux « travaux de régénération » des voies qui ont lieu toutes les nuits mais également la conséquence des intempéries, a-t-il précisé lors d’un point presse sur place. « On ne peut pas non plus exclure un acte de malveillance », a ajouté M. Krakovitch.

Reprise du trafic en milieu de matinée

Plus tard dans la matinée,  la direction de la SNCF évoquait un « défaut d’isolement » dans une salle relais du poste d’aiguillage (qui) a pu créer « des courants parasites qui peuvent déclencher des signaux de manière 

aléatoire », a dit Patrick Jeantet, PDG de SNCF Réseaux lors d’un point presse.  Dans ce cas, la signalisation s’interrompt, a-t-il ajouté.  Si cette cause se confirme, il faudrait compter quatre à cinq heures avant la reprise de la circulation, a-t-il ajouté. Des travaux importants sont en cours à ce poste d’aiguillage, qui date des années 60.

A 10h35, Patrick Jeantet indiquait sur son compte Twitter que les équipes mobilisées avaient « détecté et réparé la panne et que le trafic allait « pouvoir reprendre progressivement au départ et à l’arrivée de la gare. Le premier train vient d’arriver en gare. »

Ce n’est pas la première fois que la SNCF est victime d’une panne XXL : les 30 juillet et 1er août 2017, le grand chassé-croisé des vacances estivales avait viré au cauchemar pour les usagers  à la gare Montparnasse, en raison d’une panne de signalisation, identifiée et réparée au bout de deux jours.

Cet incident intervient alors que mercredi est la 30e journée de la grève par épisodes lancée début avril à la SNCF contre la réforme ferroviaire, faisant de ce conflit ferroviaire le plus long des 30 dernières années.  Le texte de la réforme doit être adopté définitivement mercredi par l’Assemblée puis jeudi par le Sénat.

La SNCF prévoyait pour mercredi deux TGV sur trois, trois Transilien sur cinq, un TER ou Intercités sur deux en moyenne.

carnet de l'entreprise