Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Prague sous les eaux

L'état d'urgence a été décrété dimanche 2 juin en République Tchèque, alors que le centre historique de Prague est menacé par les inondations. En Hongrie, le Danube pourrait également dépasser des niveaux historiques d'ici à la fin de la semaine

Le Pont Charles est fermé aux touristes aujourd'hui et tout le centre historique de Prague sous surveillance renforcée, le niveau de la Vlatva, le fleuve qui traverse la capitale tchèque, ayant atteint des niveaux record.

En 2002 déjà, la ville et toute la Bohème avaient été frappées par des inondations sans précédent. Après cette catastrophe, le gouvernement tchèque avait dépensé 150 millions de dollars en travaux d'aménagement pour protéger Prague. Ils n'ont pas suffi visiblement à endiguer la montée des eaux après les très fortes précipitations qui se sont abattues sur la région depuis plusieurs jours. Lundi après-midi, le fonctionnement du réseau de métro au centre de Prague a été interrompu pour la première fois depuis 2002. Des barrières anti-inondations ont été disposées tout autour de la vieille ville et des volontaires empilent un peu partout des sacs de sable. La principale liaison ferroviaire entre Prague et l'est du pays a par ailleurs été fermée.

Une crue du Danube en prévision

Le niveau de la Vltava devrait atteindre un pic d'ici lundi soir, potentiellement à la moitié du niveau enregistré en 2002, estiment les autorités. Les précipitations pourraient cependant perdre en intensité dans les prochains jours, d’après l’agence de presse CTK News.

En Autriche, en Hongrie et en Allemagne, l'état d'alerte est également général. Le maire de Budapest a déclaré qu' une crue du Danube était attendue pour vendredi ou samedi, faisant craindre une situation semblable à celle d'août 2002, quand près de 2 000 personnes avaient été évacuées.

Des itinéraires aménagés

"Nous suivons la situation de très près et anticipons si besoin", commente le porte parole de CroisiEurope. Ce week-end, la compagnie fluviale a ainsi aménagé son itinéraire sur le Rhin, les départs de Strasbourg étant rendus impossibles par la montée des eaux et a transporté ses passagers en autocar jusqu’à Maheim et Coblenz. "En Hongrie, nous attendons les décisions des autorités et modifierons nos itinéraires le cas échéant". CroisiEurope ne navigue pas sur la Vlatva.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique