Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Maroc : la carte d’identité peut suffire pour les clients des TO

A condition de voyager avec un TO et que celui-ci ait déposé 72 heures avant l'arrivée à la Direction Générale de la Sûreté Nationale la liste nominative de ses clients, les ressortissants européens non soumis à visa peuvent se contenter d'une carte d'identité en cours de validité pour entrer au Maroc.

L'été se présente un peu mieux pour le Maroc. Les professionnels du tourisme viennent en effet d'obtenir un assouplissement des formalités, un vrai soulagement alors que la fréquentation est en recul, notamment sur le marché français.

Préserver la fréquentation

Un communiqué du ministère du Tourisme marocain, daté du 15 juillet, le confirme : le passeport n'est plus obligatoire pour les clients des voyagistes sous certaines conditions, soit un revirement par rapport à ce qui avait acté en juin.

Le Maroc avait alors décidé de revenir à l'application stricte de la loi n°02-03 du 11 novembre 2003 "relative à l'entrée et au séjour des étrangers au royaume du Maroc", stipulant dans son article 3 l'obligation de présenter un passeport en cours de validité à l’arrivée aux frontières.

Depuis, le ministère du Tourisme "avait entamé des discussions avec le ministère de l'Intérieur et la DGSN afin d'examiner la possibilité d'assouplir la mesure qui oblige à présenter un passeport à l'instar de ce qui était appliqué depuis 2003, et ce afin de faciliter les formalités pour les touristes", explique le quotidien marocain Le Matin. Il s'agit ainsi de préserver "la compétitivité de la destination Maroc, sachant que pour certains pays, l'établissement d'un passeport peut entraîner des coûts importants, en plus des délais de traitement".

Le passeport reste préférable, au cas où

En tout état de cause, et malgré cet assouplissement qui prévoit que les clients d'un TO peuvent se contenter de leur carte d'identité en cours de validité si le voyagiste qui les encadre a déposé au moins 72 heures avant leur arrivée une liste nominative, mieux vaut malgré tout prévoir un passeport.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique