Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Le Sri Lanka cherche à rassurer les professionnels

Au retour du WTM de Londres, une délégation officielle du tourisme cinghalais a fait un crochet par Paris pour tenter de rassurer les professionnels français mais aussi de convaincre le Quai d’Orsay d’assouplir ses consignes aux voyageurs.

 

Au programme : une réunion matinale au ministère du Tourisme pour évoquer une éventuelle coopération en matière de formation, un déjeuner avec les TO programmant le Sri Lanka ainsi que des représentants du SNAV et du CETO, une conférence de presse et enfin un dîner avec le prochain ambassadeur de France au Sri Lanka : un agenda chargé pour la délégation du tourisme sri lankais de passage à Paris sur la route de retour du WTM à Londres. Il faut dire que l’enjeu est de taille alors que le Ceto recommande à ses membres de suspendre les départs dans l’île jusqu’au 26 novembre inclus. Que faire des réservations engrangées pour des dates ultérieures ?, notamment Noël, s’interrogent déjà les voyagistes. Attendre, suggèrent les Sri Lankais qui espèrent infléchir les autorités françaises pour qu’elles assouplissent les consignes émanant du Quai d’Orsay. On joue ici sur les mots : Au lieu de reconsidérer pour l’instant tout déplacement non impératif, on pourrait obtenir considérer avec la plus grande prudence tout déplacement… , avance Dileep Mudadenyia

directeur général adjoint du Sri Lanka Tourist Board. Dans ce cas, le Ceto pourrait lui aussi revoir sa copie, et suggérer de faire signer une décharge à un client souhaitant partir.. Une campagne de relance a été préparée dans les coulisses, qui n’attend que ce petit compromis pour être lancée, et tenter de sauver une saison d’hiver bien compromise aujourd’hui. 

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique