Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Le Québec, c’est vraiment grandiose !

Christelle Saint-Georges, 29 ans, est chef d’agence chez Galeries Lafayette Voyages, à Caen (14). Elle a été emballée par les étendues enneigées du Canada.

En débarquant au Québec en janvier, dans le cadre de l’éductour organisé par Voyages Air Transat, Tourisme Québec et la Commission canadienne du tourisme, je n’avais aucune idée de ce que j’allais trouver sur place car, d’habitude, nous vendons plutôt la destination en été. Mais dès le premier jour, j’ai pu apprécier le professionnalisme des Québecois et leur accueil chaleureux.

Pourquoi je suis tombée en amour de Saguenay

Une première visite by night du centre de Québec, avec son vieux quartier (place Royale, Petit-Champlain), m’a rappelé ce qu’était la rigueur de l’hiver au Canada : avec une température à -20° et un vent qui souffle en rafales, il faut bien s’emmitoufler. Je regrette seulement que la visite ait été si courte. J’aurais apprécié de faire un peu de shopping !

Après le froid, l’arrivée le soir au Manoir Richelieu de Charlevoix n’en a été que plus appréciable… Avec ses superbes cheminées, ses salons cosy et ses vastes chambres avec vue sur le fleuve Saint-Laurent gelé, l’endroit est tout simplement grandiose ! Il n’est pas rare d’y croiser des pilotes de motoneige.

Plus au nord, je suis tombée en amour, comme disent les Québecois, de la région de Saguenay-Lac Saint-Jean, en particulier pour son côté authentique. Il est de surcroît très pratique d’avoir toutes les activités sportives à portée de main, et l’encombrant équipement qui va avec… Aux chalets de Cap-au-Leste, entre deux fameux pancakes au sirop d’érable, j’ai pu m’initier aux chiens de traîneaux, à la promenade en raquettes. Mais ce que j’ai préféré par-dessus tout, c’est la motoneige ! Filer à 80 km à l’heure sur un fjord gelé ou slalomer dans les bosses entre les arbres, c’est vraiment beaucoup de fun !

Une rencontre avec Amarok, Guakari et Flash

Mais le meilleur était à venir. D’abord, avec la découverte du Manoir aux Erables à Montmagny, un très bel hôtel où nous avons eu droit à un délicieux dîner à la française, dans une magnifique salle décorée de trophées d’animaux (des orignals aux caribous en passant par les sangliers…). Surprise encore le lendemain, quand nous avons rejoint Saint-Lambert. J’y ai fait la connaissance d’Amarok, Guakari et Flash, trois des 250 chiens de traîneaux qui nous attendaient, impatients de partir à l’aventure. Avant de me lancer dans une promenade en traîneau de 15 km sur les vastes étendues enneigées, j’ai pu prendre dans mes bras d’adorables boules de poil, des chiots husky tout mignons ! Pour la balade, pas de souci… Après un petit briefing très pro de l’encadrement, il n’a fallu que quelques minutes pour préparer notre attelage de cinq chiens ! Ce sont seize traîneaux, sur lesquels ont pris place à chaque fois deux personnes, qui se sont élancés au milieu des sapins. L’occasion de constater que, même avec des chiens très expérimentés, les virages n’étaient pas toujours faciles à négocier. Heureusement, il y avait assez de neige pour amortir les chutes !

Après ces péripéties, un chocolat chaud a permis de remettre l’équipe d’aplomb. Du coup, la visite de l’hôtel de glace – un incroyable établissement où il est préférable de se couvrir ! – a été quelque peu écourtée. Mais cela valait vraiment le coup de profiter plus longuement des magnifiques paysages. Même si le voyage n’a duré que quatre jours, je suis rentrée en France avec des souvenirs plein la tête ! En tout cas, cela m’a donné envie de faire découvrir le Québec en hiver à mes proches et à mes clients. C’est bien là le principal !

%%HORSTEXTE:1%%%%HORSTEXTE:2%%%%HORSTEXTE:3%%%%HORSTEXTE:4%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique