';
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Le gouvernement veut baisser les tarifs vers la Réunion

Pendant sa campagne présidentielle, Nicolas Sarkozy avait fait de la baisse des tarifs aériens vers les DOM une nécessité absolue. Dans cette optique, le gouvernement a lancé un projet de modification des obligations de service public (OSP) imposées aux compagnies aériennes desservant les DOM, et faire ainsi baisser les tarifs. Depuis 1997, les compagnies doivent en effet assurer un service régulier toute l’année et au moins une liaison hebdomadaire. Les transporteurs doivent par ailleurs offrir pendant les périodes creuses une capacité de sièges au moins égale à 25% de celles des périodes de pointe. Jusqu’à maintenant, les vols charters secs n’étaient pas autorisés sur ces destinations. Seuls étaient possibles les tarifs associés à des prestations touristiques terrestres.
Le gouvernement veut supprimer la notion de desserte minimale pour favoriser les bas tarifs qui pourraient être mis en place en période de vacances scolaires, où les tarifs actuels coûtent parfois le double de ceux des périodes creuses. Selon les compagnies qui opèrent vers la Réunion (Air France, Corsairfly et Air Austral), ces tarifs élevés permettent de compenser les tarifs promotionnels et d’équilibrer les comptes sur l’année. Le Secrétaire d’Etat à l’Outremer a néanmoins réuni le 30 juillet dernier les représentants des compagnies aériennes pour qu’ils lui fassent des propositions d’ici le mois d’octobre. La réduction des tarifs pourrait éventuellement être imposée par le vote d’une loi si elle ne peut pas être obtenue par la concernation, a prévenu le ministre.

Dans la même rubrique

Laisser un commentaire