Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Le Chili, une force de la nature

Avec sa tête sous le tropique du Capricorne et les pieds au cap Horn, le Chili joue avec la nature la carte des contrastes. Du désert d’Atacama aux fjords patagons, c’est un terrain de jeu sublime pour les amateurs de grands espaces comme d’astronomie.

Géant du cône sud-américain, le Chili court sur 4 300 km, avec la Cordillère des Andes pour colonne vertébrale. Volcans, désert, geysers, glaciers, icebergs se succèdent sur une frange de 180 km en moyenne. Un circuit classique suffirait à illustrer un livre quasi complet de géographie !

Idéale en autotour, mais aussi en randonnée, la destination se dépasse en majesté à ses deux extrémités. Le nord abrite le désert d’Atacama, qui serait le plus aride au monde, sous une incomparable voûte céleste. Le grand sud, battu par les vents, conjugue steppe et fjords dans une beauté froide sublimée par l’écrivain chilien Francisco Coloane. C’est la Patagonie dont le navigateur portugais Fernand de Magellan fut l’un des premiers touristes. Nous sommes au bout du monde…

Jeune destination touristique, le Chili est resté dans l’ombre jusqu’en 1989, à cause de la dictature militaire de Pinochet. Depuis, les voyageurs sont de retour. 55 357 Français l’ont visité l’an passé, contre 32 809 en 2000. Malgré l’absence d’un OT à Paris, le pays de Pablo Neruda continue à avoir le vent en poupe : Nouvelles Frontières, Voyageurs du Monde et Jetset/Equinoxiales évoquent une jolie croissance cette année.

Idem chez Air France, qui augmente les fréquences de saison en saison. Isabelle Dagallier, chef de produits Amériques du transporteur, espère vite passer à une rotation quotidienne Paris-Santiago. Très appréciée des TO, la compagnie LAN aide les voyageurs à chausser leurs bottes de sept lieues du nord au sud, avec une flotte récente et un service impeccable.

D’une escale à l’autre, le climat change. Le Chili a les pieds glacés, la tête brûlante et le coeur humide… Comme nous sommes dans l’hémisphère Sud, les saisons sont inversées. Notre hiver correspond à la période idéale pour plier bagages. Et pourquoi pas, dans le cadre d’un voyage de noces, comme le couple qui témoigne dans nos pages. Satisfaction garantie pour atteindre le Septième ciel !

%%HORSTEXTE:1%%%%HORSTEXTE:2%%%%HORSTEXTE:3%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique