Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Laurent Fabius communique tous azimuts en faveur du tourisme

Travail dominical, accueil à l’aéroport, taxis… : le ministre des Affaires étrangères continue à multiplier les prises de position pour favoriser le développement de l’activité touristique en France.

"Bienvenue en France!" C'est par ces mots que les tous premiers touristes du jour, débarquant d'un vol en provenance de Pékin, ont été accueillis ce lundi matin par les ministres des Affaires étrangères, Laurent Fabius, et de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, en visite à l'aéroport de Roissy.

"Il y a près de 100 millions de personnes qui arrivent ou qui partent d'ici chaque année. Pour la plupart d'entre eux, c'est le premier contact avec la France. Il est très important que tout soit fait pour accueillir comme il faut ces touristes", a déclaré Laurent Fabius afin d'expliquer le sens de cette visite.

Un diagnostic bien connu

Durant leurs deux heures passées sur place, les deux ministres ont pris des notes et fait des propositions d'amélioration tout au long du parcours, notamment sur la signalétique, le temps de passage en douane, l’information aux voyageurs ou l’attente des bagages.

Le diagnostic sur les conditions d’accueil des visiteurs étrangers et les pistes d’amélioration n’a rien de nouveau, mais Laurent Fabius veut envoyer par cette visite un signal supplémentaire de son engagement en faveur de tourisme. Après avoir obtenu la tutelle du secteur au nez et à la barbe d’Arnaud Montebourg, le ministre des Affaires étrangères communique à tout va depuis quelques jours.

La France doit pouvoir absorber "150 millions" de touristes par an

Dimanche, sur TV5 Monde, il s’est à nouveau prononcé en faveur de l’ouverture des magasins le dimanche afin de stimuler l’activité touristique, position qu’il avait déjà défendu la semaine dernière, tout en précisant qu’il ne souhaitait pas une application "en général, mais dans les zones touristiques". Il a pris en exemple les Galeries Lafayette, dont le PDG, qu’il a rencontré mardi dernier, s’est dit prêt à recruter 600 personnes, avec un salaire double, s'il pouvait ouvrir ses enseignes le dimanche.

"Le projet, c'est d'organiser une filière économique pour que partout dans le monde, les gens se disent : ‘il faut aller en France et on va être bien accueillis’", a complété le ministre des Affaires étrangères. La France doit pouvoir absorber "100 millions, 120 millions, 150 millions" de visiteurs étrangers chaque année selon lui.

Une couleur unique pour les taxis

"Tout ça s'organise, ça commence par les visas, ça continue par les trains, par les avions. Le premier accueil, c'est Roissy, il faut que ça soit efficace, il faut que ça soit aimable. Ensuite les taxis, les moyens de transport, les hôtels, la formation, les commerces…", a énuméré le ministre.

Il a d’ailleurs profité de sa visite ce matin à Roissy pour défendre certaines propositions du rapport du député Thomas Thévenoud sur les taxis, remis jeudi. Il a notamment plaidé pour la mise en place d'un forfait pour les trajets entre l'aéroport et la capitale, "afin d'éviter les abus et d'informer en amont", et s’est dit "très séduit par l'idée d'une couleur unique" pour les véhicules.

Inciter les touristes à découvrir les régions françaises

"C'est le cas dans de nombreuses villes dans le monde donc pourquoi pas imposer une couleur unique à mesure que se renouvellera la flotte? De même qu'un modèle unique, construit en France, à l'image des taxis de Londres", a ainsi proposé le ministre.

Plus largement, Laurent Fabius a fait part de son souhait de faire rester les touristes "plus longtemps afin qu'ils dépensent plus", en les incitant, entre autres, à "aller dans d'autres régions" que Paris. Un volontarisme qui ne manquera pas de satisfaire les professionnels français du tourisme réceptif. Mais il reste désormais à transformer les paroles en actes.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique