Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

La SNCF veut baisser ses effectifs en 2015

Le budget 2015 de la SNCF prévoit 8000 embauches mais le solde des effectifs, compte tenu des départs en retraite, sera négatif.

Présenté ce 8 février au Comité Centrale d’Entreprise (CCE), le budget 2015 de la SNCF prévoit la suppression d’environ 1110 postes (-0,7%) sur les 149 000 équivalents temps plein estimés en moyenne sur l'année 2014. Les 8000 embauches prévues au niveau du groupe et ses filiales (250 000 personnes au total) en 2015 ne compenseront donc pas le nombre de départs en retraite.

SNCF Mobilités, l’opérateur de transport, devrait voir ses effectifs reculer de 1 600 postes cette année, alors que SNCF Réseau, (réunissant l’ex-Réseau ferré de France et SNCF Infra) devrait gagner 500 postes.

"Dégradation de l’emploi"

Les syndicats estiment que ce budget est contradictoire avec l'ambition de la SNCF d'améliorer le service aux usagers. C’est une "nouvelle dégradation de l’emploi, des fermetures de guichets, de gares et des suppressions de contrôleurs dans le train", a déclaré à l’AFP Gilbert Garrel, de la CGT cheminots.

Les syndicats estiment également que la rénovation des voies, priorité du groupe, nécessiterait de 1000 à 1500 postes supplémentaires au lieu des 500 prévus.

Ce budget 2015 est le premier depuis la réforme ferroviaire, qui réunit depuis le 1er janvier SNCF et Réseau Ferré de France, le gestionnaire du réseau dont elle était séparée depuis 1997.

La masse salariale du groupe progresse

Mais malgré cette baisse d’effectifs, la masse salariale du groupe devrait progresser de 2 % cette année. Une contradiction déjà pointée par un rapport interne publié en octobre 2014. La masse salariale de la SNCF a ainsi progressé de 7,75 milliards d'euros en 2003 à 9,1 milliards en 2013 alors que les effectifs ont baissé de 178 000 à 153 000 postes, soit une hausse de la rémunération moyenne du personnel de 3,87 % par an.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique