Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

L’Europe double les indemnités en cas de «surbooking»

Pour Bruxelles, les dispositions en vigueur sont insuffisantes, puisqu’elles ne semblent pas avoir eu un effet dissuasif sur le comportement des compagnies aériennes.

Les ministres des transports des Quinze ont adopté un règlement européen révisant à la hausse les indemnités versées aux passagers en cas de surréservations aériennes. Quand il y aura refus d’embarquement, les compagnies aériennes devront verser 250 euros pour un vol de moins de 1 500 km, 400 euros pour un vol de 1 500 à 3 500 km, 600 euros pour un vol d’au moins 3 500 km. Actuellement, les indemnités atteignent respectivement 150 euros pour un vol de moins de 3 500 km et 300 euros quand le trajet dépasse ce seuil. Air France accorde en argent liquide 75 à 450 euros, selon le type de vol, la classe de réservation et la durée du retard, ou bien un avoir équivalent au double de la valeur du billet.La compagnie verse 35 à 150 euros supplémentaires quand le passager accepte de différer son départ.

Alors que le règlement en cours concerne les seuls vols réguliers, le nouveau s’appliquera aussi aux charters (incluant les vols compris dans le cadre d’un forfait).

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique