Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

L’Alliance du Sud met le cap à l’Est avec RTK

Le nouvel ensemble, baptisé European Travel Alliance (ETA), devrait prendre la forme d’un Groupement d’intérêt économique.

L’Alliance du Sud (Selectour, Accor Travel Distribution…) et ses 2 570 agences met le cap à l’Est. Elle s’allie à Raiffeisen Tours Kooperation (RTK), qui regroupe 3 075 distributeurs indépendants en Allemagne, mais aussi en Autriche, au Benelux, en Suisse, en Italie et en Slovénie. RTK est l’équivalent de Selectour en France, précise Jean-Robert Reznik, président de l’Alliance du Sud.

Baptisé European Travel Alliance (ETA), l’ensemble, qui devrait prendre la forme d’un Groupement d’intérêt économique (GIE), affiche un volume d’affaires de 7,8 milliards d’E. Et il entend bien peser de tout son poids dans l’achat de produits, tant l’aérien que l’assurance, les GDS ou le tour-operating. A l’heure où les négociations deviennent globales, les agences doivent aussi s’allier pour résister, estime Jean-Robert Reznik.

ETA entend aussi mettre en commun ses expériences informatiques pour doter les agences des outils développés par chacun, comme cela a été fait dans l’Alliance du Sud. RCorpo a ainsi été emprunté à Carlson Wagonlit Travel, alors que Selectour a mis dans la corbeille son système comptable.

Etre au top pour durer

Les autres volets de l’accord concernent le tourisme éthique et la formation, la qualité de l’information et le conseil étant primordiaux pour assurer la pérennité de notre métier de distributeur, selon Jean-Robert Reznik. Ce dernier entend compléter l’édifice par une alliance avec un réseau scandinave et surtout britannique.

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique