Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Kuoni France peaufine sa nouvelle organisation

Un an après la refondation décidée par sa maison mère suisse, Kuoni France prend un nouvel élan « sans trop de casse sociale ».

La mobilisation générale décidée il a douze mois par le groupe Kuoni, et qui a débouché sur une réorganisation de fond en comble des process et philosophies de travail, est en passe de trouver sa vitesse de croisière. Les systèmes informatiques des différentes filiales ne sont pas encore centralisés, ce qui sera l’étape ultime, mais tous les achats se font désormais en commun via trois hubs, les P&P (pour Procurement et Production) installés en Grande-Bretagne (dirigés par Nicolas Delors, ex-directeur TO France), Suisse et Scandinavie. Chacun est en charge des négociations et du contracting avec les fournisseurs tandis que chaque filiale, devenue a point of sales – un point de vente – se focalise sur la mise en marché. Les anciens chefs de produit de Kuoni France sont ainsi dorénavant des market managers, avec des missions de marketing élargies. « Cela ne veut pas dire que le groupe a une production uniformisée », précise Emmanuel Foiry, président de Kuoni France. « Nous faisons connaître aux P&P nos besoins spécifiques que nos chefs de marché ont plus de temps pour analyser. Nous sommes plus pertinents tout en ayant au global une meilleure force de négociation. » La production Sables est déjà à 100 % réalisée selon ce modèle, les circuits et les produits à la carte à 50 %. Pour Kuoni France, cette réorganisation est passée par un Plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) « finalement mené à son terme sans trop de casse sociale ». Six salariés sont partis rejoindre les hubs et sur les 24 suppressions de postes prévues, le jeu des reclassements et « du turn over naturel » ont permis de limiter à trois les licenciements secs. « Le déménagement à Saint-Ouen nous a bien aidés aussi », reconnaît Emmanuel Foiry, qui ne se prononce pas cependant sur les résultats de l’exercice en cours, clos le 31 décembre prochain. « Nous sommes plutôt mieux que le marché en volume alors que l’an dernier nous étions en retard. Et on ne devrait pas être en perte pour une deuxième année consécutive. 2009 était exceptionnelle. » Le président de Kuoni concède cependant quelques inquiétudes pour l’hiver. « Nous avons des concurrents très agressifs, Thomas Cook en particulier, qui pratique des prix inouïs, ce qui va nous contraindre à revoir certains de nos tarifs. » Ainsi aux Maldives, Kuoni annoncera prochainement des prix d’appel revus à la baisse. « On craignait l’arrivée d’Exotismes, c’est plutôt TC qui nous perturbe. Nous allons faire des offres à 1 500 E la semaine. » Des efforts tarifaires tous azimuts qui passeront par une compression des marges que Kuoni ne veut pas être seul à supporter, surtout dans l’optique des renégociations de contrat en cours avec les réseaux « qui doivent rester à des conditions raisonnables ».

%%HORSTEXTE:1%%