Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Justice : des hôteliers français perdent contre Airbnb

Deux ans après une plainte déposée contre Airbnb France, le tribunal de commerce de Paris vient de rendre son verdict.

L’affaire remonte à 2016. L’Association pour un Hébergement et un Tourisme Professionnel (Ahtop), qui défend les intérêts d’hôteliers indépendants français, avait porté plainte contre Airbnb, pour pratique commerciale trompeuse, dénigrement, publicité comparative illicite. Cette action en justice faisait suite à une interview de Nicolas Ferrari à nos confrères des Echos datant du 18 avril 2016 ; l’ex-directeur France de la  plate-forme indiquait alors au quotidien économique que l’offre business travel d’Airbnb permettait aux voyageurs d’affaires d’économiser 30% par rapport aux frais d’hébergement pratiqués dans l’hôtellerie classique (en se basant sur une étude de Carlson Wagonlit).

Airbnb regrette des campagnes de « dénigrement »

Le jugement a été rendu le 9 avril 2018 : le Tribunal de commerce de Paris « déboute l’Ahtop de toutes ses demandes », notamment celle du paiement de 50 000 euros à titre de dédommagements et intérêts pour atteinte à l’image et trouble commercial, précise la décision que nous avons consultée. Et il condamne l’association à verser 5000 euros de frais de justice au géant californien.

« Airbnb salue la décision de bon sens du Tribunal, qui a rejeté sans équivoque les fausses accusations d’un lobby hôtelier notoirement connu pour ses attaques répétées à l’endroit d’Airbnb et de notre communauté », explique le spécialiste de la location saisonnière dans un communiqué. « Il est temps que l’Ahtop mette un terme à ses campagnes de dénigrement à l’endroit d’Airbnb et sa communauté. »

Dans la même rubrique

Les commentaires sont fermés.