Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

MSC mise sur la réalité virtuelle pour séduire de nouveaux clients

La compagnie de croisières dévoile sa nouvelle brochure, inscrite dans son plan de développement digital.

Un cardboard en carton, un smartphone, un gant et une brochure, et voilà le client de l’agence de voyages, en quelques clics, sur le pont d’un des navires de la flotte : la nouvelle brochure de MSC Croisières, qui couvre la période mars 2019/avril 2020, s’appuie sur la réalité virtuelle pour séduire de nouveaux clients.

« Grâce au gant, le client peut accéder à une agence de voyages virtuelle et à plein d’informations sur la croisière : il peut se balader à bord du navire, découvrir les différents types de cabine et même prendre une option » , s’enthousiasme Patrick Pourbaix, directeur général France, Belgique et Luxembourg de MSC Croisières. Mais pas question d’en faire une arme B2C. La brochure sera distribuée aux agences de voyages partenaires qui, grâce à la géolocalisation, recevront le pré-devis entamé par leur client.

« Ne jamais passer à l’information »

Cette innovation destinée à la distribution s’inscrit dans un plan technologique plus large pour la compagnie de croisières fondée en 2003. « A l’image de l’assistant personnel, qui sera déployé à partir de mars 2019 sur le MSC Bellissima, nous voulons que le digital permette d’offrir la plus belle des croisières : celle où le passager ne passe jamais à l’information » , précise Patrick Pourbaix.

Avec tous ces outils (MSC For Me, reconnaissance faciale à l’espace photo…), la compagnie veut fluidifier la circulation des passagers à bord. « Nous plaidons pour les grands bateaux, qui effraient parfois ceux qui n’ont jamais pris part à une croisière. Grâce à la technologie, le client peut composer sa croisière à la carte, réserver des tables au restaurant, géolocaliser ses enfants, choisir ses excursions… Les grands bateaux, finalement, c’est la liberté », détaille Patrick Pourbaix.

Objectif : trois fois plus de clients français d’ici 2016

Et c’est pour mieux convaincre le marché français que ces bateaux ne cèdent pas au gigantisme que MSC Croisières a développé la virtualisation de sa brochure. « Cela permet aux néo-croisiéristes et à ceux qui ont des a priori de se projeter. C’est un outil de vente précieux », juge Miranda Ford, directrice marketing de MSC Croisières en France. Et de découvrir la nouvelle production de la compagnie, qui recevra trois nouveaux navires d’ici à la fin 2019, mais aussi son île privée dans les Bahamas, louée pour 100 ans, Ocean Cay MSC Marine Reserve.

Les agences de voyages recevront un kit comprenant moule et gants pour découvrir la brochure de MSC Croisières via la réalité virtuelle.
© Florian De Paola

Toutes ces technologies seront déployées au fur et à mesure de la flotte MSC, qui gonflera encore de 10 navires d’ici à 2026. « Elles nous permettront aussi de réaliser nos ambitions pour le marché français, qui sont de tripler notre volume sur la même période. Vu nos chiffres actuelles, je pense même qu’on peut dépasser cet objectif », assure Patrick Pourbaix.

La France représente le second marché européen de MSC Croisières, derrière l’Italie (17% du total des passagers) et ex-æquo avec l’Allemagne. En 2017, 197 000 Français (+20%) ont participé à une croisière avec MSC.