Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Jean-Baptiste Lemoyne : « Nous devons rester champions du monde ! »

Le comité interministériel du tourisme s’est réuni ce jeudi à l’hôtel de Matignon (Paris). Et compte bien surfer sur la victoire des Bleus et les échéances sportives à venir pour attirer des touristes en France.

La victoire des Bleus inspire visiblement le gouvernement, qui veut s’appuyer sur le sport pour accroître l’attractivité de la destination France. « Nous devons rester champions du monde ! », lançait ainsi ce jeudi matin Jean-Baptiste Lemoyne dans la cour de l’hôtel de Matignon, à la sortie de la réunion du comité interministériel du tourisme présidé par Edouard Philippe.

« Certains voisins, comme l’Espagne par exemple, poussent très fort. Nous devons nous mobiliser pour atteindre notre objectif : attirer 100 millions de visiteurs étrangers en 2020 (contre 87 millions en 2017 (+8%), ndlr) », poursuit le secrétaire d’Etat. Pour y parvenir, le gouvernement va axer sa stratégie autour des grands événements sportifs à venir en France que sont la Coupe du Monde de Rugby (2023) et, bien sûr, les jeux Olympiques 2024, organisés à Paris.

Connecter les billetteries touristiques et sportives

Ainsi, au cours de cette réunion, le comité a annoncé son intention de « connecter les billetteries touristiques et sportives ». L’idée est simple : lorsqu’un spectateur réservera un billet pour assister à une grande compétition, il lui sera proposé de réserver un hébergement et un pack touristique. « Simple en apparence, une telle mesure nécessitera un important travail », précise le comité. De plus, le gouvernement va négocier avec des partenaires publics et privés pour faciliter l’accès aux offres culturelles et de transports aux spectateurs qui achèteront un sésame pour assister à une compétition.

De façon plus large, ces grands événements seront utilisés pour « porter une nouvelle marque France » et lui offrir la plus grande visibilité possible. Les Français intéressés seront même accompagnés pour être formés à l’accueil et aux langues étrangères. D’ici à 2024, le tourisme et le sport se rencontreront régulièrement via la création d’un comité de pilotage « sport-tourisme », présidé par le ministère des Affaires Etrangères et celui des Sports.

« Il faut anticiper la manière dont ces grands événements nous permettrons d’augmenter l’attractivité de la destination et ainsi atteindre l’objectif fixé pour 2020 », conclut Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des Affaires étrangères. Prochaine réunion fixée en janvier.