Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Grève : Ryanair annule 600 vols au cœur de l’été

Coup dur pour la compagnie irlandaise. 100 000 voyageurs seront impactés par la grève d’une partie du personnel. L’Espagne et le Portugal sont les destinations les plus touchées.

Ryanair a annoncé l’annulation de 600 vols en Europe le 25 et 26 juillet, en raison d’un mouvement de grève des personnels de cabines belges, espagnols et portugais. Jusqu’à 200 vols quotidiens seront annulés depuis et vers l’Espagne, et une cinquantaine depuis et vers le Portugal et la Belgique, a indiqué la compagnie aérienne dans un communiqué.

Ryanair dit avoir proposée aux 100 000 passagers concernés « la possibilité d’être réaffectés sur un vol alternatif opérant dans les sept jours avant ou après les 25 et 26 juillet ». Le remboursement intégral du billet sera également possible. Environ 100 000 personnes seront touchées par ce mouvement de grève.

Des mobilisations de plus en plus fréquentes

Au début du mois, cinq syndicats espagnols, belges, portugais et italiens ont lancé un appel à la grève en réclamant notamment que la compagnie aérienne irlandaise applique le droit du travail propre aux pays dans lesquels elle emploie du personnel. Ils demandent également une mise à niveau des conditions de travail pour les salariés sous contrat et les intérimaires.

Récemment condamnée en Italie suite à la suppression de 2100 vols à la mi-septembre, Ryanair est de plus en plus souvent confrontée aux revendications de ses salariés. En Irlande, au début du mois, ce sont les pilotes Irlandais de la compagnie qui se sont mis en grève pour la première fois pour réclamer de nouvelles conditions de travail.

Pour l’instant, Ryanair ne reconnaît que quelques organisations syndicales, dont ne font pas partie les cinq syndicats appelant à la grève le 25 et 26 juillet. La reconnaissance de deux syndicats italiens représentant le personnel de cabine, en juin dernier, constitue l’une des dernières avancées majeures de la compagnie irlandaise à bas coût sur le volet social.