Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Comment Boobuz veut concurrencer Google Maps

Maps augmente ses prix pour les pros ? Son concurrent Boobuz espère bien en tirer parti en séduisant des acteurs du voyage.

Le leader de la cartographie en ligne Google Maps a récemment revu sa copie, devenant nettement plus onéreux pour les développeurs. « Avant le changement, nous étions déjà deux fois moins chers que Google Maps », souligne Christian Delom, Chief Operating Officer de l’application chinoise de cartographie Boobuz. Or depuis quelques semaines, les tarifs du géant américain ont littéralement explosé, selon différents médias spécialisés.

Les concurrents de Maps ont donc une belle opportunité à saisir. « En France et ailleurs en Europe, nous espérons convaincre des compagnies aériennes et ferroviaires, des hôteliers, des plates-formes de distribution comme des OTAs : toutes les entreprises qui utilisent des cartes sur leurs sites web », ajoute souligne Christian Delom (ex-Atout France).

Une techno propriétaire, 2D et 3D

Boobuz veut aussi et surtout convaincre par sa technologie, qui a fait ses preuves en Chine. « Nous sommes une nouvel entrant en Europe, mais pas en Chine où nous sommes en B2C avec 30 millions de téléchargements. »

Fondée en 2006 par Jianglin Zhang et Eric Mergy via la société Erlingyou, Boobuz repose sur une technologie propriétaire, qui a nécessité un investissement d’environ 400 millions de dollars. L’application propose une navigation en 2D ou en 3D, avec le positionnement des principaux sites touristiques, voire des commentaires descriptifs. Les cartes, qui peuvent être consultées offline, sont accessibles en chinois, en anglais et en français. Si vous voulez tester, Boobuz est accessible sur l’Apple Store et sur Google Play.