Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Google Panda fait ses premières victimes dans le tourisme

Le nouvel algorithme de Google a été officiellement déployé le 12 août. Ciao et Vinivi font partie de ses victimes.

Panda a sorti ses griffes en France cet été, et pas seulement dans les salles obscures… Après son déploiement printanier aux États-Unis et au Royaume-Uni, le nouvel algorithme de Google est officiellement en piste dans l’Hexagone depuis le 12 août. Son objectif est de mieux positionner, dans les résultats de recherche, les sites à forte valeur ajoutée mais aussi de rétrograder les sites dont le contenu est jugé pauvre. Le célèbre moteur de recherche a dans son collimateur les agrégateurs et autres comparateurs de prix.

DES CONSÉQUENCES SUIVIES À LA TRACE

D’après le géant de Mountain View, Panda « impacte les résultats perçus par les utilisateurs pour en moyenne 6 % à 9 % des requêtes, toutes langues confondues ». Ranking Metrics, spécialiste du référencement, suit à la trace ses conséquences en France, notamment dans le tourisme. Certains acteurs du Net paient un lourd tribut. Entre le 24 juillet et le 12 août, Location-vacances-no1.com a perdu 58,3 % de visibilité sur Google.fr, Ciao.fr 55,8%. Vinivi.com 54,4%. Sur son blog, le site d’avis avance d’autres chiffres : le trafic issu du moteur de recherche seul aurait chuté de 39,4 % entre la période du 15-20 juillet et celle du 12-17 août, et de 20 % au global. Sa direction s’émeut d’une telle punition, puisqu’elle s’attelle à proposer un « contenu unique et varié », avec des avis rédigés par de vrais voyageurs. D’autres web se réjouissent au contraire du nouvel algorithme. À commencer par hotel-bb.com (+35,8 %), Vacances-location.net (+19,1 %) et location-et-vacances.com (+14,9 %). Ranking Metrics a aussi publié la liste des sites majeurs les plus pénalisés par le nouvel animal de compagnie de Google (tous secteurs confondus). Résultat : Ciao, filiale de Microsoft, a perdu 51 %. Les comparateurs de prix comme Achetezfacile.com, Leguide.com et Shopping.com enregistrent des reculs de 35 % à 40 %. À l’inverse, des sites marchands tels Amazon, Cdiscount et Rueducommerce sont mieux référencés. Idem pour les plateformes d’hébergement de vidéos Youtube (filiale de Google) et Dailymotion, ou encore pour les réseaux sociaux Facebook et Twitter.

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique