Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

France : quelles intentions de voyages dans l’Hexagone pour les six prochains mois ?

Si les intentions de départ vers la France restent stables, les risques d’annulation et de report augmentent également en fonction de l’évolution sanitaire et des conseils aux voyageurs émanant des différents gouvernements.

Les marchés restent toujours extrêmement volatiles, six mois après le début de la crise du Covid-19 qui a totalement bouleversé le tourisme. D’après le dernier baromètre mensuel réalisé par Atout France et l’OTCP, si le marché domestique reste solide, la situation est toujours extrêmement contrastée selon le niveau d’exposition aux clientèles extra-européennes. “Le palmarès des marchés les plus dynamiques vis-à-vis d’un futur séjour en France change peu par rapport au mois dernier, constatent Atout France et l’OTCP. A noter la bonne tenue des marchés belge, néerlandais et suisse, au moment de l’enquête, réalisée entre le 28 juillet et le 6 août 2020. » Trois pays qui constituaient alors le trio de tête des intentions de voyage pour un séjour loisirs en France ces six prochains mois. Mais depuis, la donne a encore changé.

Alors que le marché britannique était déjà très en retrait, “la réinstauration d’une quatorzaine au retour d’un séjour en France à compter du 15 août, et l’ajout de la France ou d’une partie de ses régions et départements aux pays déconseillés en Belgique, Allemagne et en Suisse au cours de la deuxième quinzaine d’août, devraient malheureusement se traduire par une baisse des intentions de séjour en France lors de la prochaine vague d’enquête”, anticipent Atout France et l’OTCP.

Encore du potentiel sur la fin d’année

Sur le marché domestique, les destinations les plus recherchées par les Français sont la région Provence-Alpes-Côte d’Azur (24%), Auvergne-Rhône-Alpes (19%), Nouvelle-Aquitaine (18%), Bretagne (16%) et Occitanie (15%). La tendance à une forte répartition des départs dans tous les territoires, déjà constatée pendant tout l’été, se confirme, remarquent les deux organisme de promotion touristique.

Du côté des Européens de l’Ouest, “si Paris et l’île-de-France captaient logiquement la part la plus importante avec 23% des séjours envisagés par les marchés d’Europe de l’Ouest, d’autres destinations à forte notoriété figurent également en bonne position”, indiquent Atout France et l’OTCP. Il s’agit ainsi de la Bretagne (19%), de la Normandie et de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur (17% chacune).

Enfin, “si pour certains marchés, le taux de départ chute après les deux mois d’été, les résultats de l’enquête menée début août montraient qu’il existait encore d’importants potentiels pour les quatre derniers mois de l’année, relèvent Atout France et l’OTCP, notamment pour les marchés d’Europe du Nord, la Chine et les Etats-Unis. Des intentions de voyage dont “la concrétisation sera naturellement soumise à l’évolution du contexte sanitaire et des mesures adoptées par les différents États vis-à-vis des séjours en France dans les prochaines semaines”, concluent Atout France et l’OTCP.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique