Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Emmanuel Foiry (Kuoni) : Le développement passera par la distribution

Le développement de son réseau d’agences est une priorité pour Kuoni Travel Lab en 2017 après un exercice 2016 placé sous le signe de l’innovation en production.

Au 31 décembre prochain, Kuoni Travel Lab devrait terminer son exercice sur une légère croissance de son chiffre d’affaires, entre 0 et 5%, selon Emmanuel Foiry, président du tour-opérateur, satisfait de cette performance somme toute modeste, mais assortie de résultats positifs, ce qui est le "bon marqueur".

Accéder au consommateur

"C'est logique et rationnel. Nous sommes une entreprise mature dans un marché mature, on peut difficilement engranger des progressions à deux chiffres", remarque-t-il. "Nous n’avons pas de problème d’offre avec une programmation très complète et une segmentation quasi-parfaite de nos marques, mais comme beaucoup de voyagistes nous avons un problème d’accès au consommateur".

L’avenir passe donc par le développement du réseau d’agences maison pour gagner en visibilité. "Il y aura de nouvelles agences Kuoni en 2017", annonce-t-il déjà. "Je ne sais pas combien, mais on va renforcer notre distribution pour proposer à terme un réseau de 20 à 30 points de vente sous enseigne Kuoni et ses marques". Loin d’être "has been", les agences physiques "sont aujourd’hui redevenues une nécessité pour les voyagistes, on le voit avec tous les nouveaux concepts qui fleurissent".

12 agences (10 Kuoni auxquelles s’ajoutent La Maison de la Scandinavie et La Maison des croisières) portent aujourd’hui la marque uniquement à Paris et en Ile de France. "C’est cette zone de chalandise que nous allons continuer à investir". Boulogne, mais aussi le 15ème et le 16ème arrondissement parisiens, où il reste de la place, sont dans le viseur.

En province, Kuoni poursuit son partenariat avec Univairmer qui assure le développement d'un réseau en franchise. Une prochaine ouverture est annoncée à Marseille le 18 octobre. Elle complètera ainsi le maillage dans toutes les grandes métropoles régionales.

Donatello pas encore au rendez-vous

Côté production, 2017 sera au contraire une année de consolidation. "Nous avons beaucoup innové en 2016", rappelle Emmanuel Foiry évoquant le renforcement des croisières et l’ouverture d’une boutique dédiée, le lancement d’une brochure Trains (un succès avec un forfait moyen autour de 9000€), ou encore la reprise de Donatello.

Cette dernière n'a pas encore comblé les ambitions. "Nous avions annoncé 5 millions d'euros de chiffre d'affaires pour un premier exercice, nous serons plutôt à 4 mais pas de déception. Le catalogue est sorti un peu tard et il faut que les agences reprennent des habitudes. Par ailleurs, nous allons déployer le site BtoC d'ici à la fin de l'année". En revanche, aucune agence enseigne Donatello n'est prévue. 

De même, la production Autocar en Europe, lancée l'an dernier, n'a pas trouvé son public "sans doute un problème de communication", juge Emmanuel Foiry. "Peut-être devrions nous plutôt parler de circuit sans avion".  Elles est en tout cas maintenue en 2017.

K garantit tous les départs

La programmation Circuits reste d'ailleurs toujours aussi innovante, en particulier chez K, avec un nouvel argument qui devrait, au delà du prix, porter les ventes : celui des départs garantis à partir d'un inscrit quelle que soit la période. "Nous n'avons pas pour autant réduit le nombre de départs". 73 circuits K dans 71 pays sont au sommaire avec 88 possibilités d'extensions. "K revendique toujours les meilleurs prix du marché", insiste le patron de Kuoni, "sans vider ses programmes de leur contenu". Le forfait moyen est à 2 370€ contre 4 600 € pour la production des beaux Circuits classiques.

Sur ces itinéraires hauts de gamme, Kuoni poursuit la sophistication, renforçant notamment la gamme Ananta (12 participants maximum, guide exclusif et rencontres authentiques) avec quatre nouveautés dont un combiné Népal-Bouthan ou le Vénézuéla.

Côté balnéaire, Sables s'en tient à l'Océan indien avec une belle poussée des Seychelles et une reprise des Maldives accompagnée par une sélection hôtellière étoffée. Le Mozambique en combiné avec Zanzibar, et le Qatar, avec un séjour à Doha, font leur entrée au sommaire. %%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique