Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

EasyJet compte fermer ses comptoirs d’enregistrement

EasyJet souhaite favoriser l’enregistrement en ligne en fermant ses comptoirs d’enregistrement à partir du 30 avril.

À partir du 30 avril, les comptoirs d’enregistrement de la compagnie low cost seront remplacés par des déposes-bagages pour les passagers ayant des valises à mettre en soute, selon le journal britannique Telegraph. Elle espère ainsi que les voyageurs ne s’enregistreront à l’aéroport que dans des "circonstances exceptionnelles" selon les termes du communiqué de la compagnie.

80% des passagers s'enregistrent déjà en ligne

80% des passagers utilisent déjà le site internet pour télécharger leur carte d’embarquement mais easyJet veut convaincre les 20% restant. La compagnie a lancé une campagne d’information par e-mail : il est "facile et plus rapide" d’utiliser l’enregistrement en ligne.

Un moyen de maintenir à bas niveau ses coûts

Mais la formule s’avère surtout plus économique et permet à easyJet de "maintenir à un bas niveau ses coûts et donc le prix du billet", d’après le communiqué repris par le journal britanique.

Ryanair: des frais supplémentaires pour l'enregistrement sur place

Un procédé déjà utilisé par Ryanair , qui inflige depuis 2009 des frais supplémentaires aux passagers qui doivent se faire enregistrer ou n’ont pas imprimé leurs billets avant leur arrivée sur la plate-forme.

EasyJet précise cependant qu’aucune taxe ne serait prélevée en cas d’oubli ou dans des circonstances exceptionnelles, la low cost essaye d’être "un peu plus souple" avec ses passagers. Son porte-parole a souligné dans les colonnes du Telegraph qu’il y aura une "période de transition" pour les nouveaux adoptants, la low cost préférant les convaincre plutôt que les "menacer de taxes punitives".

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique