Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

De terribles incendies touchent la Grèce

La région d’Athènes fait face à des incendies ravageurs, qui ont piégé des victimes chez elles, dans leurs voitures ou à quelques mètres des plages

Le bilan des violents incendies qui ravagent les alentours d’Athènes est monté, mardi, à 50 morts après la découverte des corps de 26 personnes dans la cour d’une villa à Mati, dans l’est de l’Attique. Selon des informations encore provisoires, au moins 172 autres personnes ont été blessées, dont 11 grièvement.

Les récits des responsables et des résidents décrivent un déluge de flammes qui s’est abattu lundi après-midi sur la côte orientale de la capitale, piégeant les victimes chez elles, dans leurs voitures ou à quelques mètres des plages qu’ils tentaient de rejoindre. « Mati n’existe plus », a lancé le maire du port proche de Rafina, Evangélos Bournous, recensant « plus de mille bâtiments et 300 voitures » endommagés.

Des températures supérieures à 40 degrés

Les rescapés ont passé des heures d’angoisse noyés sous des nuages de cendre au bord de l’eau, dans l’attente des secours. Quelque 715 personnes ont été évacuées par la mer jusqu’à Rafina, dans la banlieue d’Athènes, a précisé le gouvernement. Les autorités s’employaient mardi à reloger dans des hôtels les victimes se retrouvant sans logis.

Au moins cinq personnes ont également péri en mer, où des recherches de poursuivaient. L’identification des victimes ne faisait que commencer, dans cette zone également fréquentée par des touristes étrangers. C’est l’un des bilans les plus meurtriers pour des incendies en Europe depuis le début du siècle, après les drames ayant frappé le Portugal (2017) et, déjà, la Grèce (2007).

L’aéroport reste ouvert

Après des perturbations ce lundi, et notamment suite à la fermeture partielle de l’autoroute la plus fréquentée du pays et l’aéroport d’Athènes, la situation opérationnelle semble sous contrôle en Grèce. Par exemple, la compagnie aérienne grecque Aegean Airlines, qui quadrille la région, n’a pas été contrainte d’annuler des vols ce jour. L’aéroport d’Athènes reste ouvert et la situation demeure sous la surveillance accrue des pompiers grecs, aidés par leurs voisins européens.

Les incendies ont démarré alors qu’une vague de chaleur s’abattait sur le pays, avec des températures grimpant jusqu’à 40 degrés Celsius. Selon les services météo, les conditions doivent rester difficiles mardi, même si les températures en Attique sont sensées baisser, avec des averses.