Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Coronavirus : Logis Hôtels renonce à sa commission sur les réservations directes

Afin de soutenir les professionnels qui subissent de plein fouet l’épidémie de coronavirus, Logis Hôtels met en place des mesures exceptionnels pour ses adhérents et invite les autres acteurs du secteur à en faire autant.

Alors que la propagation de l’épidémie de coronavirus est un cataclysme pour nombre d’acteurs du tourisme, Logis Hôtels a décidé de mettre en place une mesure de soutien exceptionnelle pour les hôteliers et restaurateurs indépendants membre de son réseau. Logis Hôtels supprime ainsi la commission sur les séjours réservés directement par les clients sur l’application mobile, le site et via la centrale de réservation téléphonique. « La suppression des commissions sur les séjours directs de mars et avril 2020 est une mesure concrète avec un effet positif immédiat sur les trésoreries de nos adhérents », commente Karim Soleilhavoup, le directeur général du groupe Logis Hotels. « Nous encourageons l’ensemble des autres acteurs commerciaux comme les chaînes, distributeurs, OTA, CRT, CDT, etc. à faire preuve de la même solidarité avec les TPE et PME qui font battre le cœur nos régions et de nos emplois. En business, il n’y a pas d’amour, il n’y a que des preuves d’amour ! », lance-t-il.

L’intervention du gouvernement est « une question de survie »

Saluant les premières mesures prises par le gouvernement, Logis Hôtels invite néanmoins à faire davantage, avec le dégrèvement total de la taxe de contribution à l’audiovisuel public (payable normalement en avril et qui représente un montant moyen de 2000€ pour un établissement de 20 chambres) et un report sans pénalités ni intérêts des échéances des prêts bancaires contractés pour la rénovation ou l’acquisition d’établissements indépendants. « Sans ces mesures, nous assisterons à une condamnation progressive mais certaine de nombreuses entreprises du secteur, commente Fabrice Galland, le président de la Fédération internationale des Logis. Si comme le prédisent les professionnels de la santé l’épidémie s’accélère, il faut pouvoir accompagner nos hôteliers restaurateurs indépendants dès maintenant pour assurer la pérennité de leur activité à court et moyen termes. Plus qu’essentielle, l’intervention du gouvernement est désormais une question de survie.”

Les commentaires sont fermés.

Dans la même rubrique