Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

COOP ET MIGROS JOUENT LA CARTE IPHONE

Les deux groupes suisses ont été les premiers mettre au point des applications permettant à leurs clients de faire leurs achats sur iPhone. Le succès a été immédiat même si certains consommateurs restent prudents.

Une première mondiale… Le groupe suisse Coop a été le premier distributeur à proposer à ses clients dès juin 2009 une application de vente sur iPhone. Six mois plus tard, son grand rival dans la Confédération, Migros, suivait ses traces par l’intermédiaire de son site marchand, LeShop.ch. Ce nouveau service a attisé la curiosité des Helvètes. « Près de 70 000 personnes ont téléchargé notre application sur leur portable, souligne Nicolas Schmied, un porte-parole de Coop. Pendant une semaine, iCoop a même été l’application la plus téléchargée en Suisse. » Migros a connu un succès encore plus important. Trois mois après sa mise en ligne, son application avait été téléchargée par plus de 100 000 personnes. Impressionnant lorsque l’on sait que moins de 600 000 portables d’Apple ont été vendus en Suisse.

12 000 références disponibles

Ces services de vente directe ne manquent, il est vrai, pas d’attraits. Les deux distributeurs ont fait de gros efforts pour rendre leur application attrayante et simple d’utilisation. Après s’être enregistré, le client voit apparaître sur son petit écran tactile plusieurs familles de produits. Un clic sur l’une des « gondoles virtuelles » permet d’accéder à la liste des références disponibles. Chaque produit est présenté par une photo et son prix. Pour ajouter un article à sa liste de courses, un simple contact du doigt suffit. Difficile de faire plus simple… Les 12 000 références proposées par Coop et Migros sur leur site sont disponibles sur l’application iPhone. Certains consommateurs semblent toutefois encore réticents.

« Nous n’enregistrons pas plus de 100 commandes par semaine, reconnaît Nicolas Schmied. Il va falloir du temps pour que nos clients découvrent ses nombreux atouts. » Les habitués du premier supermarché en ligne du pays semblent, eux, être plus ouverts. « Les ventes par iPhone représentent 4 % de notre chiffre d’affaires et la téléphonie mobile pourrait peser 10 à 15 % de nos revenus », se félicite Dominique Locher, le directeur du marketing et des ventes de LeShop.ch. Ces consommateurs « branchés » apprécient la flexibilité du mobile. « Certains de nos clients utilisent l’application quand ils sont à l’extérieur de leur domicile et ils synchronisent ensuite leur liste avec leur ordinateur à la maison », confirme Nicolas Schmied.

Vive l’impulsion…

La simplicité d’utilisation de l’iPhone encourage les dépenses « coup de coeur ». « Les gens qui se servent de leur portable pour passer leurs commandes dépensent en moyenne 15 % de plus que nos clients habituels », se félicite le directeur des ventes de LeShop.ch. Coop semble constater un phénomène en partie identique. « Notre application nous a permis de gagner de nombreux nouveaux clients, analyse Nicolas Schmied. Leurs paniers sont toutefois similaires à ceux qui sont commandés par ordinateur, soit, en moyenne, 230 FS [160 E]. » Idem pour les habitués du site de Migros. Une aubaine quand on sait que les Suisses ne dépensent pas plus de 38 FS (26 E) lorsqu’ils se rendent dans un supermarché traditionnel.

Le succès de l’iPhone va encourager Migros et Coop à pousser plus loin leurs expérimentations, en proposant par exemple des applications pour d’autres systèmes d’exploitation tel Android de Google. À suivre…

%%HORSTEXTE:1%%%%HORSTEXTE:2%%%%HORSTEXTE:3%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique