Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Convergence voyage d’affaires/MICE : l’agence a un rôle à jouer

Les entreprises tendent à mutualiser leurs dépenses liées au MICE et au business travel. Les TMC s'organisent pour répondre à cette évolution du marché.

En organisant début juillet un petit-déjeuner débat intitulé « Convergence voyages individuels/MICE », l'association GBTA a traité d'une tendance de marché qui prend de l'ampleur : les entreprises négocient de plus en plus avec des fournisseurs communs (principalement hôtels et compagnies aériennes) pour ces deux catégories d'achat. La gestion des problématiques commune comme la sécurité des voyageurs, la transparence des dépenses, le processus de réservation et les moyens de paiements tend également à être mutualisée. « Chez Selectour Bleu Voyages, l'idée était dès le départ de trouver des passerelles entre les services MICE et business travel afin de mieux travailler avec nos clients actuels plutôt que d'en chercher de nouveaux », explique Jean-Pierre Lorente, DG du réseau qui compte 250 salariés, dont 130 sont dédiés au voyage d'affaires et 10 au MICE.

Ainsi, les commerciaux du réseau doivent systématiquement identifier lors de leurs rendez-vous le potentiel MICE de l'entreprise visitée. Mais cette évolution n'est pas forcément naturelle pour les équipes. « Les spécialistes du business travel ne connaissent pas le MICE et les fournisseurs font souvent de la résistance », note Carole Poillerat, président de GBTA France. L'association sortira à la fin de l'année un livre blanc sur la gestion de la dépense MICE. Une formation en partenariat avec l'ESCAET est également en préparation.

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique