Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

CMA-CGM veut jouer dans la cour des grands

L’armateur espère faire naviguer 10 000 passagers cette année, et étudie des pistes pour se développer, notamment en Asie.

Pour la première fois, le Diamant et le Levant ont fait escale bord à bord dans le même port, celui de Marseille, le 16 avril dernier, sous les yeux de deux cents agents de voyages. Un symbole, puisque les deux paquebots se sont arrimés en face du siège social de leur nouveau propriétaire, CMA-CGM (cinquième armateur mondial, numéro un français), détenteur depuis juillet 2004 de 70 % du capital de la Compagnie des Iles du Ponant, qui possède elle-même 70 % du TO Tapis Rouge.

Hervé Stalla-Bourdillon, directeur central Groupe Tourisme et Croisières de CMA-CGM, espère réaliser 10 000 passagers en 2005, et regarde toute opportunité pour agrandir la flotte (trois bateaux actuellement avec le voilier le Ponant), par rachat de navires ou reprise d’une autre compagnie.

Renforcer la présence des Français à bord

Nous voulons rester dans notre segment et ne pas dépasser les 400 passagers par bateau. Nous poursuivons une stratégie élitiste. Il envisage également d’affréter un paquebot de charme en Asie pour étudier le marché, avant d’en positionner un en propre. Autres pistes : la mer Rouge et l’Inde. Actuellement, les clientèles américaines et françaises se partagent équitablement. Nous voulons désormais renforcer la présence des Français, poursuit Hervé Stalla-Bourdillon. Pour ce, l’entreprise renforce actuellement son équipe commerciale sur Paris et la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Cette année, les trois bateaux devraient générer un chiffre d’affaires de 30 ME.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique