Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Chemins du Globe est mort

Chemins du Globe, qui exploitait les marques Chemins de Sable et Ushuaïa Voyages, a été placé en liquidation judiciaire le 2 octobre dernier.

C’est notre confrère Tourmag qui révèle l’information sur son site. Chemins du Globe, dirigé par Olivier Théry, a discrètement mis la clé sous la porte le 2 octobre dernier.

Le voyagiste, créé en 2003, exploitait les marques Chemins de Sables, Usuhaïa Voyages (depuis 2009 avec un droit d'utilisation de la marque concédé jusqu'en 2014) et depuis un an Voyages-en-Direct, un site de mise en relation directe entre voyageurs et agences réceptives locales.

Les TO sont morts

Olivier Théry avait procédé au lancement de cette plate-forme de désintermédiation en septembre 2012 à grand renfort de déclarations tonitruantes dans la presse. "Les TO sont morts", avait-il expliqué. "Le modèle classique est remis en cause."

L'ancien patron du voyagiste Out of Africa affirmait notamment : "Les produits des voyagistes sont trop classiques, face à un voyageur autonome et individualiste".

Pas de légitimité commerciale

Son nouveau modèle n’a semble-t-il pas convaincu et les problèmes au Sahel ont certainement aussi pesé sur l'exploitation. Selon Infogreffe, Chemins du Globe avait réalisé  au 31 décembre 2011 (derniers comptes déposés) un chiffre d'affaires de 1,5 million d'euros pour un résultat net déficitaire de 58 817 euros.

En 2008-2009, Usuhaïa Voyages avait été distingué par les Trophées du Tourisme Responsable. Mais dès 2010, Olivier Théry disait chercher un investisseur pour développer la marque au niveau commercial car elle bénéficiait "d’une formidable notoriété spontanée mais sans légitimité dans le voyage", regrettait Olivier Théry.

L’APST a confirmé à Tourmag que Chemins du Globe a perdu son agrément le 7 octobre dernier avant d'être radié définitivement fin octobre. Aucun client n’aurait été lésé, selon Emmanuel Toromanof, secrétaire général de l’association. 

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique