Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Bagnoles-de-l’Orne

À l’eau !

Après Mortain, c’est encore une autre Normandie, celle du bocage domfrontais couvert de vergers, qui annonce le Parc naturel régional Normandie-Maine, occupé en partie par la vaste forêt des Andaines. Dans cet océan de verdure, Bagnoles-de-l’Orne est une belle surprise. On s’attend à une station thermale poussiéreuse, envahie par des touristes vieillissants perclus de rhumatismes et handicapés par des insuffisances veineuses. On découvre une petite ville riante et bien entretenue, un lac, un château où s’est installée la mairie, un casino, tout un quartier de villas Belle Époque exhibant tourelles, bow-windows (oriels, en français), frises émaillées et toitures audacieuses, un golf, ainsi que l’étonnante église du Sacré- Coeur en béton armé, classée au Patrimoine architectural du XXe siècle. L’établissement thermal trône au milieu d’un parc planté de pins, de chênes et de châtaigniers. C’est dans un pimpant espace dédié à la remise en forme, à l’écart des soins prodigués aux malades, qu’il propose toute une palette de cures de bien-être. Plusieurs sentiers de randonnée partent du parc, notamment vers le prieuré de Saint-Ortaire, dans un cadre exceptionnel au coeur de la forêt.

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique