Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Air France-KLM : les réseaux restent attentifs

Après bien des résistances, les deux transporteurs ont reconnu être entrés en négociations approfondies.

J usqu’à présent murées dans leur mutisme, Air France et KLM ont reconnu officiellement être entrées dans un stade avancé de négociations. Au moment de notre bouclage, les deux compagnies faisaient toutefois état d’éléments importants qui restaient encore en discussion. Des précisions sont venues des syndicats rapportant des propos qui auraient été tenus par Jean-Cyril Spinetta, le PDG d’Air France. Le rapprochement pourrait alors prendre la forme d’une holding chapeautée par Air France. L’identité des deux compagnies serait conservée.

L’intervention in extremis d’Alitalia , qui voudrait bien faire partie du projet, a apparemment repoussé le bouclage de l’opération. Bien qu’il ait réaffirmé la force du lien qui unit Air France et Alitalia, Jean-Cyril Spinetta devrait traiter la question ita- lienne dans un deuxième temps seulement. D’autant que la Commission de Bruxelles, favorable au rapprochement, le serait peut-être moins si un ménage à trois se formait.

Les réseaux avancent leurs desiderata sur les services…

Dans l’attente de la finalisation du projet, les réseaux restent sereins mais attentifs. Nous voyons les choses de façon très positive. Nous avons la même démarche de rapprochement au niveau de l’Alliance et cela préfigure les contrats qui vont se négocier au niveau européen. Il faut juste que le dynamisme de KLM au départ de la province puisse continuer à s’exprimer, estime Baudouin Gillis, directeur général d’Accor Travel Distribution. Cette phase de consolidation est dans la logique des choses. Il faut espérer qu’Air France maintienne sa politique actuelle de rémunération avantageuse pour les agences de voyages comparée à d’autres transporteurs, ajoute Philippe Demonchy, président de Selectour. C’est une bonne stratégie pour les compagnies. Mais il faut aussi que cela améliore le service aux clients, en leur proposant plus de vols directs. Et, enfin, que cela ne change pas le niveau de rémunération des agences, renchérit Antoine Cachin, président du directoire de Thomas Cook.

…sur la diversité et sur les prix groupes et courts séjours

Il ne faut pas que cela entraîne une baisse de la diversité de l’offre aérienne. Au départ de province, KLM propose des prix très concurrentiels, en particulier pour les groupes et les courts séjours. Il est important de poursuivre cette dynamique, conclut Jean-Pierre Mas, président d’Afat Voyages.

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique