Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

3 La Montagne Pelée

Reine de l’île

La Montagne Pelée marque autant le paysage que l’histoire de la Martinique. Culminant à 1 397 mètres, ce volcan toujours actif s’inscrit dans l’arc antillais, au même titre que la Soufrière (Guadeloupe), Montserrat ou Sainte-Lucie. Il a connu quatre crises éruptives (1792, 1851, 1902 et 1929), de type et d’intensité variables, depuis l’occupation de l’île par les Européens. La plus célèbre, celle de 1902, causa la mort de 30 000 personnes et la destruction de la ville de Saint-Pierre. Aujourd’hui endormi, le volcan fait l’objet d’ascensions, à entreprendre aux côtés d’un guide, le long de chemins de difficulté et de distance variables : par Grande Savane (sur la côte Caraïbe), par Beauséjour (trajet plus long mais paysages plus variés) ou par l’Aileron (avec vue sur les pitons et la baie de Fort-de-France). Posée sur les flancs de la montagne, Morne-Rouge est la commune la plus élevée de Martinique, à 450 mètres d’altitude. Son climat frais, ses fleurs tropicales et ses eaux de source font d’elle une étape agréable avant d’entamer une randonnée. On y visite notamment la maison régionale des volcans ou encore le Domaine d’Émeraude, espace culturel et touristique récemment rénové par le Parc naturel régional de Martinique.

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique