Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Yemenia, une compagnie dans le collimateur de Bruxelles…

 

Moins d’un mois après le crash de l’Airbus A330 d’Air France qui effectuait la liaison Rio-Paris (228 morts, dont 72 Français), l’Airbus A310 de la compagnie Yemenia s’est abîmé en mer peu avant son arrivée aux Comores dans la nuit de lundi à mardi. Le transporteur Yemenia ne satisfait pas à certaines normes de sécurité (…) et ces manquements ont été décelés par les autorités compétentes de la France, de l’Allemagne et de l’Italie, lors d’inspections au sol, écrivait la Commission européenne dans un rapport en juillet 2008 Mais Bruxelles ne l’avait pas inscrite sur la liste noire, l’enjoignant d’achever la mise en oeuvre de son plan d’actions correctives avant la prochaine réunion du comité de la sécurité aérienne. Cette réunion s’est tenue en avril 2009 et a décidé d’inscrire plusieurs transporteurs sur la liste noire, mais pas Yemenia, qui figure dans la catégorie C des compagnies aériennes, « sous réserve ». La compagnie avait amélioré ses standards de sécurité et il n’était plus nécessaire de la mettre sur la liste noire, a expliqué mardi le porte-parole du commissaire aux Transports Antonio Tajani. La compagnie avait, en revanche, été exclue du sol français pour irrégularités il y a quelques années. Une mauvaise météo est peut-être à l’origine de la disparition de l’A310 entre le Yémen et les Comores, a indiqué Dominique Bussereau, le secrétaire d’Etat aux transports, en soulignant que la France serait partie prenante de l’enquête. Il y avait 153 personnes à bord, dont 66 Français. Hier, les secours ont retrouvé une adolescente de 14 ans, «fatiguée mais en bonne santé.