Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Voyageurs du Monde vise un réseau de 20 agences

Le groupe Voyageurs du Monde compte passer de 12 agences, début 2007, à 20 agences d’ici cinq ans.


Voyageurs du Monde (VDM) persiste et signe dans son modèle clic and mortar. Alors que ses ventes web progressent (à 30% pour le tourisme d’aventure et à 20% pour le voyage sur mesure), le groupe présidé par Jean-François Rial continue à investir dans les agences physiques, en essaimant ses marques en France, voire dans des pays frontaliers. Ainsi, Rouen, Nantes et Montpellier accueilleront bientôt une Cité des Voyages, où sont commercialisés les produits de Voyageurs et de Terres d’Aventure. En développant son propre réseau, en dehors de Paris, VDM ambitionne de porter à 50% au minimum la part relative des ventes réalisées en province (contre 25% en 2005 et 7% en 1999). Nous souhaitons avoir une vingtaine d’agences dans cinq ans, annonce Alain Capestan, directeur général. Soit sept Cités des Voyages supplémentaires, et autant d’agences aux couleurs de Comptoirs des Voyages/Nomade Aventure.

Le groupe table cette année (pour l’exercice clos le 31 décembre) sur un résultat net stable par rapport à 2005 (3,086M€), pour un chiffre d’affaires affichant une croissance analogue à celle observée au premier semestre (+11,2%). Principale raison de cette pause dans la croissance des bénéfices : Nous ouvrons trois agences entre novembre et janvier prochain, explique Alain Capestan. Tous les coûts y afférant comme les loyers, les salaires et les amortissements sont imputés à l’exercice 2006. Alors que les fruits de tels investissements seront récoltés à compter de l’an prochain seulement. En effet si chaque nouvelle boutique coûte environ 500 000€ au groupe, elle devrait génèrer à terme un point de chiffre d’affaires additionnel.
Autre raison invoquée pour justifier ces résultats financiers : la dégradation passagère des ventes enregistrées sur les Etats-Unis (problème du passeport biométrique) et sur l’Egypte (attentat de l’automne 2005). Ces deux destinations, qui représentent 13% des revenus globaux, montrent néanmoins des signes de redressement.
A l’annonce des résultats de VDM, les premiers semestriels» (dont la publication est liée à l’introduction en Bourse du groupe), le marché a réagi négativement : le cours a baissé de 10% jeudi, mais il restait 4% au-dessus de son niveau d’introduction.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique