Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Vienne, la capitale de l’Art nouveau

Olivier Hadouchi, conseiller voyage chez Allier Voyages à Paris (xve), a visité Vienne les 19 et 20 mars derniers, lors d’un éductour organisé par Austro Pauli.

l y a quelques semaines, j’ai découvert pour la première fois Vienne grâce à un éductour express organisé par Austro Pauli en partenariat avec Fly Niki, qui achemine les clients du TO entre Paris et la capitale autrichienne. J’ai été agréablement surpris par la qualité de cette compagnie créée par l’ancien pilote de F1 Niki Lauda. Les passagers ont même droit à une petite collation durant le vol, contrairement aux low cost classiques.

Durant ce voyage de deux jours nous avons logé à l’hôtel Ananas, situé en plein coeur de la ville, à quelques minutes en métro de ses principaux monuments, et juste en face du Naschmarkt, un marché très prisé à Vienne. Si l’établissement 4b met en avant ses façades Art nouveau, il dévoile une décoration moderne dès la porte franchie. Les chambres sont par ailleurs spacieuses.

Après notre installation, nous avons réalisé un tour de ville en autocar. L’occasion d’apercevoir, malgré la pluie, quelques-uns des édifices phares comme la cathédrale Saint-Etienne avec son interminable flèche, le palais impérial Hofburg et les jolies demeures qui l’entourent, le parlement, l’opéra, l’hôtel de ville et les grands musées qui font la réputation de Vienne, comme l’Albertina et le Kunsthistorishes, le musée d’histoire de l’art.

La ville mélange les styles, du roman au néo-gothique, jusqu’aux architectures très contemporaines pour les bâtiments du quartier de l’ONU. J’ai particulièrement apprécié les édifices Art déco enrichis de décors sculptés ou de grandes fresques en mosaïques. Les façades le long du Ring, le boulevard aménagé sur d’anciennes fortifications, figurent parmi les plus belles de Vienne.

Une brasserie qui marie les styles architecturaux

Passant d’un quartier à l’autre, nous sommes arrivés dans le parc du Prater, au pied de la grande roue construite pour l’exposition universelle de 1897 et qui fut immortalisée dans le film d’espionnage Le Troisième homme. Nous avons ensuite dîné au restaurant Vestibül, une brasserie qui a su intégrer un univers design dans un bâtiment Empire décoré notamment d’une multitude de colonnes en marbre.

C’est dans ce cadre magnifique que nous avons rencontré Angelika Mauracher, représentante de l’office du tourisme de Vienne, venue nous parler de sa ville et des grands événements programmés cette année : expositions, concerts, sans oublier l’Euro 2008 pour les fans de football.

Le lendemain nous avons visité le château de Schönbrunn. La guide nous a conté l’histoire de cet imposant palais construit au xviiie siècle, qui fut la résidence d’été des Habsbourg et notamment de l’archiduchesse Marie-Thérèse, la mère de Marie-Antoinette. J’ai été impressionné par le nombre de pièces, chambres et antichambres. Une promenade dans les allées du parc complète agréablement la visite de ce lieu incontournable, où résida également Sissi ! Le déjeuner s’est déroulé au restaurant Augustinerkeller, une taverne typique (mais touristique !) de Vienne.

Avant de prendre le chemin en direction de l’aéroport pour rejoindre Paris, Austro Pauli nous a accordé quelques heures de temps libre dans la vieille ville. Ce fut l’occasion de flâner, de passer de places en places, d’apprécier le côté calme et détendu des Autrichiens. Et de déguster une dernière pâtisserie dans un café viennois au décor particulièrement cosy…

a J’ai apprécié l’ambiance qui règne sur chaque place, avec ses cafés.

a J’ai aimé cette ville à l’échelle humaine, qui concilie modernité et histoire.

Z J’ai regretté que l’éductour ne dure que deux jours, insuffisant pour tout découvrir.

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique