Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Un billet d’avion sur deux est électronique

L’Association internationale du transport aérien prévoit toujours l’éclipse totale du billet papier pour le début de l’année 2008, selon Giovani Bisignani, directeur général d’IATA (notre photo). Le challenge est de taille car 50% des billets seulement so


J-573 : l’industrie du transport aérien se donne moins de 19 mois pour passer à l’heure électronique à 100%. Une vraie gageure, puisqu’un billet d’avion sur deux est toujours au format papier. Notre plus grand défi reste l’e-ticket, martelé Giovanni Bisignani, directeur général d’IATA, lors de l’assemblée générale annuelle de l’association, tenue lundi et aujourd’hui mardi à Paris. Aujourd’hui, près d’un billet sur deux est émis en version électronique. Pour atteindre l’objectif de 70% de pénétration en 2006, et 100% d’ici fin 2007, nous devons accélérer le rythme. 178 compagnies inscrites au BSP, représentant 9,5% de la volumétrie BSP, n’ont toujours pas adopté l’e-ticket. Parmi elles, 50 n’ont pas planifié de s’y convertir. Et seulement 3% des billets en interline peuvent être émis en version électronique.

L’e-ticket permet au voyageur de se présenter à l’enregistrement sans autre document qu’une pièce d’identité, une carte de paiement ou une carte de fidélité de la compagnie. L’association, qui représente 265 compagnies pour 94% du trafic aérien mondial, a averti qu’elle sanctionnerait ses membres qui ne passeraient pas au tout électronique à cette date.
Selon l’IATA, qui a émis 315 millions de billets papier en 2005, la disparition du traditionnel billet en version papier permettra de faire économiser plus de trois milliards de dollars au secteur. Le coût d’un billet électronique s’élève à un dollar, contre 10 dollars pour un billet papier.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique