Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Tunisie : les TO rouvrent les zones côtières et Jerba

Alors que les départs vont pouvoir reprendre vers les stations balnéaires, le ministère du tourisme tunisien lance aujourd’hui l’opération « I love Tunisia ».

Le ministère français des Affaires étrangères a levé samedi ses restrictions de voyages sur les villes côtières tunisiennes et l’île de Djerba, même s’il continue de déconseiller aux voyageurs de se rendre dans l’intérieur du pays. « La situation sécuritaire s’améliore sans être totalement stabilisée », peut-on lire sur le site de conseils aux voyageurs. « Il reste déconseillé de se rendre dans l’intérieur du pays mais des séjours sur la zone côtière et dans l’île de Djerba ne sont désormais plus contre-indiqués ». Un mois après la révolution tunisienne, c’est le signal qu’attendaient les tour-opérateurs, dans les starting-blocks depuis plusieurs jours, pour rouvrir la destination. Dès samedi après-midi, un communiqué du Ceto l’annonçait : « (…)Les voyages vont reprendre en fonction de conditions opérationnelles aériennes et terrestres. Les tour-opérateurs continuent d’évaluer la situation dans l’intérieur du pays et préparent la réouverture dès que les conditions de la reprise seront réunies dans ces régions tunisiennes. Les dispositions commerciales jusqu’alors en vigueur sont maintenues pour les voyages dans l’intérieur du pays ». Les départs de la deuxième semaine des vacances scolaires vers les stations d’Hammanet, Monastir, Sousse et Jerba vont donc pouvoir s’effectuer. « On peut sauver encore une grande partie du printemps et se repositionner sur l’été », déclarait confiant samedi à l’AFP René-Marc Chikli, président du Ceto.

Pour soutenir cette relance, le ministère du tourisme tunisien lance aujourd’hui une grande campagne d’image et de séduction « I love Tunisia ». Il s’agit "avec ce logo militant de créer un buzz massif sur internet (en utilisant les réseaux sociaux)", explique un communiqué. Un mois tout juste après le départ du président Ben Ali et… le jour de la Saint Valentin, le message est doublement symbolique.