Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Transat sent la tension sur les marges

L’activité du groupe est en croissance au cours du premier trimestre de l’exercice mais l’exploitation est déficitaire au Canada comme en Europe chez les filiales françaises, Look Voyages et Vacances Transat.

Transat A.T. a enregistré des revenus de 877,3 millions de dollars canadiens pour le trimestre terminé le 31 janvier, en hausse de 11,4% par rapport aux 787,4 millions de 2008. Mais le groupe québécois affiche une perte d’exploitation de 8,5 millions de dollars (contre une marge de 19,3 millions de dollars en 2008), et une perte nette, alourdie, de 29,4 millions de dollars par rapport à une perte nette de 7,9 millions de dollars en 2008. Le chiffre affaires Amérique a augmenté de 64,1 millions (+9,5 %) grâce principalement à une croissance de 11,1 % du nombre de voyageurs par rapport à 2008 mais annulée en partie par une diminution des prix de vente des forfaits soleil. Les marges ont diminué sur tous les marchés canadiens à cause de la capacité excédentaire ajoutée par les voyagistes sur le Sud. En conséquence, en Amérique, les marges de Transat sont passées de 3,9 % en 2008 à 0,2 % en 2009.

Les revenus des filiales européennes ont augmenté pour leur part de 25,8 millions de dollars (+ 23%), à la suite d’augmentations de volume chez Look Voyages et chez Vacances Transat, et grâce à la force de l’euro. Le nombre de voyageurs a  progressé de 6%  avec un prix moyen supérieur à celui de l’année précédente. Mais l’exploitation reste déficitaire avec une perte au premier trimestre de 9,8 millions de dollars contre 7,3 millions de dollars en 2008.

 Pour l’hiver, Transat prévoit que la demande et les volumes seront supérieurs à 2008 sur tous les marchés. Cependant, au Canada, la concurrence intense et la capacité excédentaire sur le marché continuent de se traduire par des pressions sur les prix et les marges. Pour l’été, les réservations du Canada vers l’Europe sont semblables à celles de 2008 et les réservations au départ de l’Europe, vers le Canada et les autres destinations, sont légèrement inférieures à celles de l’année précédente.