Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Tourisme responsable : les clés pour des séjours durables

VisitScotland, l’office du tourisme national écossais, met tout en œuvre pour inciter à la découverte de l’Écosse de manière aussi responsable que possible. Pour vos clients qui veulent visiter le pays, voici des suggestions que vous pouvez leur transmettre afin de les sensibiliser à la préservation des communautés, des paysages et des lieux d’intérêt culturel, tout en profitant au mieux de leurs vacances.

Consulter les dernières recommandations et mesures gouvernementales concernant les séjours en Écosse.

L’Écosse au fil des saisons ?

Traditionnellement, l’été est la période d’affluence en Écosse. Pour vos clients qui le peuvent, conseillez-leur de voyager en-dehors de cette période pour des séjours plus paisibles et sereins. C’est l’opportunité de trouver des meilleures offres pour les vols et l’hébergement, mais aussi de lisser la fréquentation touristique et ainsi  de réduire l’impact sur l’environnement et la population.

Et puis les paysages écossais sont encore magnifiques, même une fois l’été passé, avec des cieux bleus et lumineux et des arbres colorés en automne, des paysages givrés et les vallons enveloppés de brouillard en hiver, et l’apparition des premières fleurs et le retour des feuilles sur les arbres au printemps.

En Écosse, les festivités du Nouvel An (Hogmanay) à Édimbourg, Inverness, Stonehaven, Biggar, Dufftown… se déroulent traditionnellement dans une ambiance haute en couleur. En janvier, on peut habituellement visiter l’exposition annuelle d’aquarelles de Turner à la Scottish National Gallery à Édimbourg, assister à la Burns Night (le 25 janvier) dans tout le pays avec repas, cornemuse et poésie, au festival Celtic Connections à Glasgow, à Up Helly Aa en hommage à l’héritage viking des Shetland (le dernier mardi du mois), faire du ski ou du snowboard dans l’une des cinq stations de sports d’hiver, observer des cerfs élaphes dans les Highlands…

© VisitScotland / Kenny Lam
© VisitScotland / Kenny Lam

En mars, de nombreux châteaux et attractions ouvrent leurs portes au public ; des festivals (Glasgow International Comedy Festival, Glascow Vegan Festival…) sont organisés à Glasgow. En automne, Samhuinn ou Samhain, par exemple à Édimbourg ou Fife, est la fête des anciens Celtes qui célèbre la fin de la saison des récoltes et le début de l’hiver ; Halloween ravit petits et grands comme à la ferme Arnprior près de Stirling…

Comment se déplacer ?

Pour se déplacer en Écosse, la voiture individuelle est souvent le moyen de transport privilégié pour l’autonomie qu’elle procure, et dans le contexte sanitaire actuel, une solution rassurante. Cependant, elle n’est pas l’unique option, si vos clients souhaitent des solutions plus “vertes”. Vous pouvez conseiller à vos clients qui souhaitent réduire leur empreinte carbone d’utiliser les transports en commun, notamment les bus, trains et ferriesDes mesures sanitaires supplémentaires sont en places dans le respect des recommandations gouvernementales, pour garantir la sécurité de chacun.

Le réseau écossais de transports en commun est une solution écologique et économique qui permet aussi de profiter des paysages et de s’imprégner de l’atmosphère du pays. Quelques exemples en train : la West Highland Line est considérée comme un des plus beaux trajets au monde ; pour une journée magique, le vieux train à vapeur Jacobite se prend à Fort William ; au départ d’Inverness, la Kyle Line traverse les villages des Highlands tels qu’Achnasheen et Plockton, avant d’arriver à Kyle of Lochalsh ; idéal pour un voyage de luxe, le prestigieux Royal Scotsman est une expérience à vivre une fois dans sa vie ; pour une sortie en famille, le Bo’ness & Kinneil Railway, près de Falkirk, passe par une réserve naturelle, le domaine et le musée locaux de Kinneil…

Le saviez-vous ? On peut louer une Tesla (voiture électrique) avec ou sans chauffeur pour parcourir l’iconique North Coast 500.

©VisitScotland / Ian Rutherford

Où séjourner ?

Incitez vos clients à choisir un hébergement écoresponsable ! En Écosse, de nombreux établissements (hôtels, écolodges, campings B&B, gîtes, centres de vacances, auberges de jeunesse, locations) sont labellisés Green Tourism pour la qualité des services offerts, leurs efforts à réduire leur consommation d’énergie et d’eau, et avoir répondu à diverses exigences écologiques. Les membres labellisés Green Tourism s’efforcent de travailler avec des fournisseurs locaux qui produisent de façon responsable.

Par ailleurs, les hébergements faisant partie du programme “We’re Good to Go” ont mis en place des mesures supplementaires pour repondre aux exigences sanitaires du moment. Le saviez-vous ? Quoi qu’il en soit, une simple règle s’impose : il ne faut laisser aucune trace.  Pour cela, les visiteurs peuvent se familiariser avec le Code d’accès à la nature (Scottish Outdoor Access Code) afin de voyager de facon responsable, dans le respect de l’environnement et communautés.

Le saviez-vous ? Quoi qu’il en soit, une simple règle s’impose : il ne faut laisser aucune trace.

© VisitScotland / Kenny Lam

Solidarité

En Écosse, vos clients peuvent s’adresser à des entreprises « solidaires » pour découvrir une ville tout en contribuant à l’amélioration du bien-être des communautés locales. Le « volontourisme » est encore un excellent moyen de compenser son empreinte carbone et d’apporter sa contribution à la protection de la nature écossaise. Le National Trust for Scotland propose des dizaines de séjours de ce type aux quatre coins de l’Écosse. On peut aussi contribuer à la restauration de l’ancienne forêt de conifères calédonienne avec l’organisation Trees for Life.

Le saviez-vous ? Invisible Cities est une organisation qui propose des visites d’Édimbourg et de Glasgow en compagnie de guides qui ont été des SDF par le passé.

© VisitScotland / Kenny Lam

visitscotland.com

 

Les commentaires sont fermés.

Dans la même rubrique