Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Tourcom n’aime pas la cuisine de Thomas Cook

Le réseau dénonce la politique expansionniste de Thomas Cook et souhaite renforcer son pôle voyages d’affaires.

Richard Vainopoulos, président de Tourcom, est apprécié de ses adhérents si l’on en croit les applaudissements nourris qui ont accueilli son discours de clôture, lors de la 12e convention du réseau, qui se tenait à Mandelieu (06) du 28 au 30 novembre. Une convention pendant laquelle il a souvent été question des moyens à mettre en place pour assurer une meilleure protection des agences. Richard Vainopulos s’est plu à rappeler la nécessité de renforcer les liens avec les fournisseurs. Les compagnies aériennes et les TO qui réussiront sont ceux qui miseront sur les agences. Elles sont la meilleure façon de valoriser une marque, de toucher le public le plus large au meilleur coût et de jouer au maximum la complémentarité commerciale.

Contre l’hégémonisme

Le président de Tourcom s’en est aussi pris vivement à Thomas Cook, au motif que le marché français est trop restreint pour permettre à un acteur d’avoir une position dominante. Si TUI a décidé de jouer le jeu avec la distribution en signant avec la plupart des réseaux, il n’en va pas de même de Thomas Cook. Ce dernier se voit reprocher de percevoir des commissions de la part des TO tout en demandant à ses agences de pousser ses propres produits. Mais surtout de vouloir prendre le contrôle d’agences indépendantes en les menaçant d’ouvrir une boutique en face si elles n’acceptent pas de devenir franchise Thomas Cook.

Concernant les menaces que font peser les compagnies aériennes sur le commissionnement, Richard Vainopoulos a assoupli sa position. S’il reste opposé à toute suppression du taux de commission, il accepte de prendre en compte cette éventualité. C’est pourquoi il a annoncé vouloir renforcer le pôle voyages d’affaires du réseau. Créé en 1994, Tourcom Affaires regroupe un peu plus de 50 % des points de vente Tourcom. En adhérant à cette association, les agences bénéficient d’incentives et de tarifs négociés auprès d’une cinquantaine de compagnies aériennes, d’une quinzaine de chaînes hôtelières, de trois GDS et des principaux loueurs de voiture. En 2004, de nouveaux accords devraient être conclus avec les transporteurs et, surtout, les vendeurs du réseau bénéficieront d’une formation au management fee ainsi qu’à la pratique des frais de dossier.

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique