Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

PayIntech a levé 4,5 millions d’euros en 2017

Grâce à ces apports de fonds, la start-up veut accélérer son développement, en s’adressant à un nombre croissant d’opérateurs du tourisme, en France et à l’étranger.

2017 aura été une année clé pour PayInTech, qui annonce avoir levé 4,5 millions d’euros sur cette période. La start-up, qui a développé un bracelet de paiement cashless utilisé par un nombre croissant d’opérateurs du tourisme, du sport et des loisirs, indique notamment avoir bénéficié d’un apport de 2,5 millions d’euros de la Caisse des Dépôts en février. « Depuis l’invention de la monnaie, il y a toujours eu une multitude de moyens de paiement qui cohabitent et se différencient par l’usage, analysaient alors Jean-Rémi Kouchakji et Bertrand Sylvestre-Boncheval, les fondateurs de PayInTech. On observe une double tendance dans la dynamique actuelle, avec d’un côté les start-up qui proposent plus de valeur utilisateur et de l’autre celles qui proposent plus de valeur commerçant. » Pour sa part, PayinTech a l’ambition d’apporter ces deux valeurs, en permettant à la fois aux gestionnaires de faciliter leurs ventes sur place et aux utilisateurs de bénéficier d’une expérience fluide, simple et immersive. » Au cours de l’année 2017, les investisseurs historiques ont aussi réinvesti, ainsi qu’Inocap Gestion et Alpes Capital Innovation.

La start-up a doublé de taille en 2017

Trois nouveaux entrants ont aussi fait leur arrivée, des entrepreneurs français notamment ex-actionnaires de la fintech Compte Nickel, rachetée en 2017 par BNP Paribas, souligne aussi PayInTech, sans dévoiler leurs noms. « Cette nouvelle levée de fonds en 2017 devrait permettre à PayinTech de répliquer à grande échelle sa plate-forme technologique auprès des opérateurs du tourisme, du sport et des loisirs, commentent Jean-Rémi Kouchakji et Bertrand Sylvestre-Boncheval. Depuis la réalisation de l’opération mi-2017, nous avons doublé la taille de la société afin de répondre à la forte demande du marché. Ainsi des opérateurs du tourisme tels que Pierre & Vacances Center Parcs, le Comité Régional du Tourisme d’Ile de France ou les stations de ski de la Compagnie des Alpes sont désormais nos clients. » Au total, payInTech indique avoir étoffé son portefeuille clients de 200 structures publiques et privées en 2018, parmi lesquelles des campings, des stades et des parcs de loisirs, revendiquant, fin 2016, 20 millions d’euros de flux annuels. La start-up s’ouvre aussi à l’international, en adressant des opérateurs dans dix pays en Europe mais également aux Philippines, en Polynésie, au Maroc, au Mali, au Burkina Faso, au Mozambique et au Congo.

Dans la même rubrique

Les commentaires sont fermés.