Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Mettre en ligne des vidéos

Des petits clips peuvent jouer le rôle de bandes-annonces pour les destinations clés d’un voyagiste, ou pour une agence de voyages. Mais gare à l’amateurisme !

Avec le développement d’Internet à haut débit, la vidéo s’invite sur les sites web. Doucement mais sûrement, histoire de convaincre en images un internaute désormais ultrasollicité. Consulter des clips constitue de plus en plus un comportement naturel pour les jeunes générations, rompues à des sites multimédia. Les professionnels doivent donc s’y préparer.

A quelles fins insérer de très courts métrages sur son site ? Les TO peuvent mettre en scène leurs hôtels-clubs, en promenant le visiteur dans les espaces communs et les chambres. Les hôteliers aussi. Les distributeurs ont, pour leur part, différentes options, selon qu’ils désirent valoriser leurs offres ou leurs équipes. Toujours inventive, l’agence Ecotour.com a fait le choix de valoriser ses produits. Comme ses clients n’ont aucun contact avec un vendeur, ses spots ont valeur de bandes-annonces et ont pour mission de rassurer. Nous avons envoyé deux équipes de tournage dans les hôtels proposés, indique Guillaume Victor-Thomas, directeur général. Le site propose ainsi une quarantaine de vidéos. Pour les agences traditionnelles, la vidéo peut avoir une autre vertu : c’est un support idéal pour humaniser un point de vente, en images et en paroles. Pour présenter la boutique, faire parler le chef d’agence, les vendeurs et présenter leurs spécialités. Voilà qui humanise une relation à distance ! Il est même possible d’ajouter un minifilm à la fin d’un courriel, dans le cadre d’un mailing par exemple. Libre à l’internaute de cliquer ou non pour le regarder.

Gare à l’amateurisme

Afin de disposer d’un contenu vidéo important, les professionnels peuvent jouer la débrouillardise. Si une entreprise dispose des ressources technologiques, des équipes et d’une bande passante suffisante, c’est envisageable, estime Laurent Briquet, directeur associé de la société conseil Expertiz.biz. Les petits malins hébergeront leurs réalisations sur YouTube ou Google Video, puis les intégreront à leur site. Mais gare à l’amateurisme ! Les économies de bouts de chandelle peuvent rapidement se traduire par des vidéos ringardes. Et les internautes sont exigeants ! Dans les faits, le plus sage consiste à confier la production de ces clips à une entreprise spécialisée, par exemple Tvtrip.com, une société créée sous l’impulsion de quatre anciens cadres d’Expedia ou encore Tourismes.tv, qui oeuvre notamment pour Grand Large Voyages et pour le portail PromoAgV.com. Il faut alors compter 500 à 800 E pour la réalisation d’un clip de deux minutes.

%%HORSTEXTE:1%%%%HORSTEXTE:2%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique