Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Marriott affiche ses ambitions en France

Le groupe hôtelier Marriott International qui ne comptait que 1000 chambres en France en 2003 veut disposer de 4000 chambres en 2010 dans l’Hexagone. Il va entamer pour 35 M€ la rénovation des chambres (notre photo) et parties communes de l’ex-Sofitel Riv


Sous représenté en France il y a encore trois ans avec un total d’environ 1 000 chambres, le groupe hôtelier américain Marriott International entend rattraper son retard dans l’Hexagone avec un objectif de 4 000 chambre en 2010. Après les acquisitions des hôtels Renaissance Paris Place Vendôme en avril 2005 et du Paris Rive Gauche (ex-Sofitel Rive Gauche) en mars 2006, le groupe achève la construction à Colombes d’un Courtyard (ouverture prévue en août 2006). Il disposera alors de 8 établissements en France. Cette marque sera notre fer de lance en France, affirme Jean-Marc Grosfort, vice président pour le développement France et Afrique, avec l’ambition de rivaliser avec Novotel. Des projets sous cette marque sont ainsi en cours de finalisation à Lyon, Toulouse et Marseille. La cité phocéenne (à l’Hôtel Dieu) et Nice (quai des Etats-Unis) devraient également hériter d’un établissement sous l’enseigne JW Marriott. Lille et Strasbourg figurent enfin au rang des priorités en terme d’implantation en province.

Des discussions sont en cours sur plusieurs autres établissements à Paris, confie Jean-Marc Grosfort, qui aimerait enfin planter l’enseigne Bulgari au sein du Triangle d’Or.    

En attendant, le groupe va entamer la rénovation de l’ex-Sofitel Rive Gauche, qui deviendra en avril 2007 le Paris Marriott Hotel & Conference Center. Pour 35 M€, Marriott va refaire toutes les chambres (qui passeront de 792 à 757 avec la création de suites), aménager 3 étages Executive loundge, créer un centre de remise en forme, repenser les espaces de restauration…

Grâce à sa force de commercialisation aux Etats-Unis, Marriott entend attirer sur cet hôtel une importante clientèle américaine avec l’objectif de rééquilibrer les arrivées, issues actuellement en grande majorité de l’Hexagone. L’ouverture d’un gros porteur de 600 chambre en octobre à Rome et les travaux en cours sur un établissement de taille similaire à Londres permettront par ailleurs de faire jouer les synergies et de développer l’activité groupes (circuits) entre les 3 hôtels. Les salles de congrès permettront enfin de vendre l’hôtel aux USA sur le segment des congrès, séminaires et incentives.